La FIFA donnera accès aux emails de Valcke "sous conditions"

Le bureau du procureur n'a pas accès pour le moment aux comptes de M. Valcke.

La FIFA donnera accès aux emails de Valcke "sous conditions"
©reporters
belga

La Fifa a informé la justice suisse qu'elle donnerait accès aux courriers électroniques de Jérôme Valcke, secrétaire général relevé de ses fonctions, "si plusieurs conditions sont réunies", a indiqué jeudi le bureau du procureur suisse.

"La Fifa a informé le bureau du procureur suisse qu'elle donnerait accès aux comptes de courriers électroniques de Jérôme Valcke si plusieurs conditions sont réunies. De ce fait, le bureau du procureur n'a pas accès pour le moment aux comptes de M. Valcke", a indiqué le bureau du procureur dans un communiqué envoyé à l'AFP.

Aucune indication n'a été donnée pour l'heure quant à ces conditions imposées par la Fifa.

Le Français Jérôme Valcke, considéré comme le bras droit de Joseph Blatter, président de la Fifa, a été démis de ses fonctions la semaine dernière à la suite d'accusations publiées dans la presse, se basant sur des courriers électroniques livrés par un consultant.

Selon ces accusations, M. Valcke aurait reçu des commissions dans le cadre d'une opération de revente sur le marché noir de milliers de places lors de la dernière Coupe du monde au Brésil, en 2014.

Au coeur du débat, ces courriers électroniques sont désormais réclamés par la justice suisse.

"Le bureau du procureur général suisse a exigé de la Fifa d'avoir accès à tous les comptes de courriers électroniques de Jérôme Valcke", avait indiqué jeudi matin à l'AFP le bureau du procureur.

Cette nouvelle affaire Valcke qui s'ajoute à sa mise en cause en juin dans un transfert de 10 millions de dollars de l'Afrique du Sud vers un compte du sulfureux Jack Warner, plane donc sur le comité exécutif qui s'est ouvert jeudi après-midi à Zurich et se terminera vendredi.

C'est le secrétaire général adjoint, l'Allemand Markus Kattner, directeur financier depuis 2003, qui a pris le relais de M. Valcke et supervisera cette réunion du gouvernement du football mondial.

A l'agenda figure "un point sur les enquêtes en cours menées par la justice américaine et suisse", visant des faits de corruption.