Quand Sepp Blatter se lâche dans un entretien

Dans un entretien accordé à l'agence russe Tass, l'ancien président de la FIFA a lâché quelques phrases surréalistes.

Quand Sepp Blatter se lâche dans un entretien
©AP
AFP

En dehors des sempiternelles attaques contre Michel Platini, l'Angleterre et les Etats-Unis, Sepp Blatter se lâche comme rarement dans l'entretien accordé à l'agence russe Tass mercredi. Sélection des passages surréalistes.

. "(Les membres du comité d'éthique de la Fifa) voulaient dire (en me suspendant), +Nous, comité d'éthique, nous ne sommes pas au service du président, nous sommes totalement indépendants+. C'est mal. Ils peuvent être indépendants, mais ils n'ont pas besoin de le faire contre moi."

. "J'ai été amèrement attristé de la façon dont j'ai été lâché par mon pays. Les médias suisses sont devenus très agressifs envers moi car je viens d'un très petit canton, Valais, dans les montagnes et certaines personnes ici pensent que ceux qui viennent des montagnes mangent avec leurs doigts, comme des primitifs."

. "Vladimir Vladimirovich (Poutine) est un bon ami de Joseph Josephovich (lui, Blatter)."

. "J'ai commencé à apprendre le Russe et j'essaie d'avoir le bon accent puisque j'ai promis de parler russe à la Coupe du monde (en Russie en 2018)".

. "Il y a des gens en Europe, surtout dans le Nord, qui disent que si (l'UEFA) pousse (Gianni) Infantino (N.2 de l'UEFA, candidat à la Fifa), c'est la fin de l'Europe. La plupart des fédérations n'aiment pas Infantino. Mais, tout ce que je peux aimer en lui, vient du fait qu'il est issu du même village que moi."

. "La limite d'âge est un non-sens. C'est une discrimination de l'être humain."

. "La Fifa n'est pas une entreprise commerciale" et à la question suivante: "Depuis que je suis devenu président de la Fifa, nous avons fait de la Fifa une grande entreprise commerciale."

. "J'aurais dû avoir le courage après la Coupe du monde 2014 au Brésil de dire +maintenant je m'en vais+."

Sur le même sujet