Euro 2016: Alderweireld, le patron désigné

Marc Wilmots veut donner les clés de l’axe défensif au joueur de Tottenham. Belgique - Norvège: Jour J !

Rome
©BELGA
Michael Franken

Décidément, un entraînement ne pourra jamais se dérouler normalement. Depuis le début de la préparation, Marc Wilmots doit composer avec une infirmerie qui ne désemplit pas. Théoriquement, le réservoir de talents est tel que l’un ou l’autre forfait ne peut stopper la marche en avant de cette équipe nationale mais, dans le cas présent, tous ces pépins physiques concernent uniquement le secteur défensif.

Lors de la séance de ce vendredi, c’est Thomas Vermaelen qui a été contraint de quitter la pelouse après une petite demi-heure. "C’est une contracture à la cuisse qu’il traîne depuis la mi-temps du match face à la Finlande. Il ne jouera pas ce dimanche car la contracture pourrait se transformer en déchirure", expliquait le coach.

Avec Denayer à droite

Ce contretemps va l’obliger à revoir, une nouvelle fois, ses plans… ce qu’il aurait, tout de même, fait sans le forfait du Barcelonais. "Avant la séance du jour, j’ai regardé notre dernière prestation et j’ai remarqué que les deux joueurs de notre axe central étaient davantage occupés par leur prestation personnelle que le collectif. Ils n’ont pas suffisamment collaboré. J’ai donc parlé avec Toby Alderweireld et il va prendre la place de défenseur central comme il le fait à Tottenham."

Cela amène quelques questions. Jason Denayer s’est-il grillé face à la Finlande ? "Il a besoin d’un guide à ses côtés, comme Nicolas Lombaerts l’a fait dernièrement. Il est encore jeune et ne peut être le patron de cette défense."

Donc, ce serait Thomas Vermaelen, ancien capitaine de l’équipe nationale, qui ne serait pas capable d’être le patron derrière ? "Non, ce n’est pas la question. Thomas est plus occupé par lui-même et son physique en ce moment. Je peux le comprendre. Il ne peut donc guider ses partenaires."

Lors du premier jour de stage à Genk, lundi dernier, le sélectionneur pensait tenir sa défense pour l’Euro avec, de droite à gauche, Toby Alderweireld, Jason Denayer, Thomas Vermaelen et Jan Vertonghen. Cinq jours plus tard, il peut prendre cette feuille de papier, en faire une boulette et la jeter à la poubelle. Désormais, Denayer est le favori pour évoluer sur le flanc droit défensif, Alderweireld et Thomas Vermaelen, s’il est rétabli, formeront la paire défensive, tandis que Jan Vertonghen, sauf forfait de son ancien équipier à l’Ajax, conservera son poste à gauche, où il a brillé face aux Finlandais.

Le forfait de Thomas Vermaelen l’oblige à reformer l’axe central de Tottenham (Alderweireld-Vertonghen). Ce ne sera que la troisième fois que les deux potes anversois joueront ensemble. "Je vais quand même aller brûler un cierge à Montaigu pour être certain que plus rien n’arrive" , souriait Marc Wilmots. Franchement, on en arrive à se demander si ce ne serait quand même pas utile… 

Sur le même sujet