Quand Zidane parle d'Eden Hazard: "Je suis un fan"

Le Sport Foot Magazine a sorti un numéro consacré à Eden Hazard cette semaine. On peut y retrouver 100 témoignages intéressants de personnalités du football qui parlent de notre Diable rouge.

Quand Zidane parle d'Eden Hazard: "Je suis un fan"
©AFP

Sport Foot Magazine a sorti un numéro consacré à Eden Hazard cette semaine. On peut y retrouver 100 témoignages intéressants de personnalités du football qui parlent de notre Diable rouge.

A l'occasion des 100 sélections d'Eden Hazard avec notre équipe nationale, Sport Foot Magazine a sorti un numéro spécial consacré au numéro 10 avec 100 témoignages venant de personnalités du monde du football. Zinedine Zidane n'a d'ailleurs pas hésité à livrer son petit commentaire à propos du joueur de 28 ans. "Je suis un fan d'Eden. De tous les joueurs belges, c'est celui qui me donne le plus de plaisir quand je suis devant un match des Diables rouges."

Une belle déclaration avant un futur transfert ? Wait and see...

On peut également y retrouver quelques anecdotes toujours très intéressantes concernant le joueur. Bart Verhaeghe, vice-président de l'Union Belge, en évoque notamment une qui concerne les primes du Mondial 2018. "En discutant des primes avant le Mondial, il nous a dit : 'Je ne veux rien, à part gagner la Coupe du monde. Mais je ne peux pas seulement parler pour moi. En tant que capitaine, je dois aussi parler pour les autres.' Je retiens aussi son positivisme avant le match contre le Brésil. Il a dit qu'on allait se qualifier. Sa conviction m'a marqué. Ce n'était pas de l'arrogance. Il était profondément convaincu qu'on allait gagner. Cette confiance a contaminé le reste de l'équipe."

Jean-Michel Vandamme, directeur du centre de formation de Lille, livre également une anecdote amusante concernant l'insolence que le prodige belge peut avoir sur un terrain. "Même à l'entrainement, il pouvait faire des choses très spéciales. Pendant un quatre contre quatre, il était dans l'équipe de Landreau. Sauf qu'il ne défendait pas. Landreau a commencé à le pourrir grave, lui dire qu'il n'en foutait pas une. Les équipes ont changé de camp et Eden s'est retrouvé face à Landreau. Il est parti chercher le ballon devant son gardien, il a dribblé les trois joueurs qu'il avait en face et là, Landreau est sorti comme une bombe pour lui plonger dans les pieds. Il a soulevé le ballon au-dessus de lui et a sauté avec, pour marquer dans le but vide. Après, il l'a regardé l'air de dire : 'Tu peux dire ce que tu veux mais le haut niveau, c'est moi.'"