Romelu Lukaku se confie: "Je suis le meilleur attaquant belge de tous les temps, avec un kilomètre d'avance"

Le Diable rouge revient sur sa carrière dans une compilation de six vidéos postées sur la plateforme de vidéos OTRO qui regroupent plusieurs événements qui marquent sa carrière.

Romelu Lukaku se confie: "Je suis le meilleur attaquant belge de tous les temps, avec un kilomètre d'avance"
©BELGA

Le Diable rouge revient sur sa carrière dans une compilation de six vidéos postées sur la plateforme de vidéos OTRO qui regroupent plusieurs événements qui marquent sa carrière.

Pour la deuxième fois ce mois-ci, et désormais dans une série de six épisodes, l'attaquant belge se confie sur la plateforme de football OTRO afin de faire valoir son point de vue sur quelques événements de sa carrière. Lors de la toute première vidéo le mois dernier, Lukaku s'était plaint du racisme et du manque de respect sur et en dehors du terrain. Cette fois-ci, le Diable rouge raconte dans une série de six vidéos son cheminement difficile vers le sommet. Il revient sur sa jeunesse, lorsque certains parents remettaient en question son âge, la promesse qu'il a faite à son grand-père mourant de s'occuper de sa famille, ses débuts inattendus pour Anderlecht, son passage en Premier League et le choix difficile qu'il a eu à faire entre Chelsea et Manchester United.

Romelu Lukaku est également revenu sur ses ennuis avec l'équipe nationale. Dans le cinquième chapitre, intitulé "Hué par la Belgique", Lukaku revient sur certains moments difficiles vécus en équipe nationale. "Ça n'a pas marché dès le début", commente-t-il. “Les gens pensaient que je n'étais pas bon en Belgique. Ils pensaient que je ne marquerais pas plus de 25 fois. Je me suis dit "Wow," je pense que je n'avais à peine que dix-neuf ans à l'époque. "


 

"Je joue pour la Belgique avec un sentiment de colère"

Un match de qualification pour la Coupe du monde en particulier a laissé de profondes blessures à l'attaquant. C'était face à l'Estonie le 13 novembre 2016. Les Diables s'étaient imposés 8-1 mais, malgré cette plantureuse victoire, Lukaku n'en garde pas un bon souvenir. "J'ai marqué deux buts et j'ai bien aidé les autres pendant cette rencontre. J'étais brillant et nous avons gagné 8-1. Il y avait cependant toujours des huées dans le stade. C’est l’un des moments où je me suis dit: c'est l’équipe nationale et je resterai toujours détesté ou aimé."

Par la suite, Lukaku a reçu beaucoup d'éloges suite à ses performances et n'a jamais dévoilé le moindre mécontentement sur le terrain. Mais des années plus tard, l’international voit toujours cette rencontre comme un point noir dans son histoire avec les Diables rouges. "Ce match m'a laissé un sentiment de dégoût. À chaque fois, je joue pour la Belgique avec un sentiment de colère plutôt que d'orgueil. J'ai dit à ma mère qu'elle ne devait plus jamais revenir me voir jouer avec les Diables rouges, pas plus que mon père. C'est pourquoi je salue la caméra chaque fois que je marque. Je sais qu'elle me regarde à la maison" dit-il en rigolant. 


L'attaquant de Manchester United veut ensuite faire taire ses détracteurs en affirmant être le plus grand attaquant de tous les temps de notre plat pays. "Les gens me demandent parfois si je fais partie des trois meilleurs attaquants belges de tous les temps. Oui, oui, oui. Je dirai même que je suis le meilleur de tous les temps. Avec un kilomètre d'avance, je vous le dis." 

Dans les dernières secondes de la sixième vidéo, Lukaku, face caméra, adresse un dernier message à ses détracteurs. "Je suis numéro un sur la liste des buteurs de l'équipe nationale, avec 34 buts inscrits lors de mes 33 derniers matchs. Qu'est-ce que vous allez dire maintenant? " Même s'il en est en réalité à 28 buts en 34 rencontres, l'attaquant sait montrer ses atouts pour faire taire les plus sceptiques à son sujet.