Opposé à Anderlecht en Coupe, le FC Liège attend de pouvoir rejouer depuis… 115 jours

Les Mauves vont affronter une équipe sans aucun rythme. Mais gare au synthétique…

Opposé à Anderlecht en Coupe, le FC Liège attend de pouvoir rejouer depuis… 115 jours
©BELGA
Matthias Sintzen

Sur papier, venir à bout du RFC Liège semble être facile pour Anderlecht ce mercredi soir en Coupe de Belgique. Mais les Bruxellois seront attendus de pied ferme à Rocourt.

Le plus gros atout des Liégeois, c’est la surface de jeu , un synthétique assez étroit où le ballon n’accélère pas facilement. Même sans le fidèle et bruyant public local, le Sporting devra s’adapter à une pelouse sur laquelle les joueurs n’évoluent jamais.

Mais le terrain suffira-t-il ? L’adversaire du Sporting est totalement à court de rythme. Le dernier match officiel remonte au 11 octobre, contre Warnant (D2 ACFF), en Coupe de Belgique. C’était il y a… 115 jours.

Le groupe est très motivé mais les entraînements n’ont repris qu’il y a trois semaines environ. Depuis lors, quatre matchs amicaux se sont enchaînés : contre la RAAL (D2 ACFF), Tongres (D2 VV), les U21 d’Eupen et les U21 du Standard. Les trois premiers se sont soldés par une victoire, plus ou moins large, et le dernier par un nul.

Face à des ex de D1A

La Nationale 1, la série où Liège évolue, n’est pas vraiment professionnelle mais le club peut quand même compter sur quelques éléments expérimentés, certains au niveau de l’élite comme Kevin Debaty (ex-Antwerp) et Michaël Lallemand (ex-Courtrai). Par contre, le T1 Drazen Brncic n’a que 17 joueurs de champ à sa disposition (plus 3 gardiens).