"Enfin de la chance", "Le but de l'espoir", "une meilleure image de lui": la presse espagnole revient sur le but d'Eden Hazard contre Séville

Avec beaucoup de réussite, Eden Hazard a égalisé pour le Real Madrid contre Séville. Son but permet aux Madrilènes de rester dans la course au titre. Par ailleurs, il a calmé les ardeurs de la presse espagnole.

Le Real Madrid a failli perdre contre Séville. Cette défaite aurait écarté les hommes de Zinédine Zidane de la course au titre avec le Barça et l'Atlético Madrid.

Mené au score en première période, alors que Benzema avait vu son but d'ouverture annulé pour hors-jeu, le Real Madrid est revenu de justesse. D'abord par un changement payant de Zizou qui a fait monter Asensio puisque l'ailier espagnol égalisait quelques secondes plus tard.

Ensuite, il y a eu le tournant de la rencontre peu après la 75e minute de jeu. Sur une contre-attaque, Benzema, étonnement seul, s'en allait dribbler Bono, qui le fauchait en plein rectangle. L'arbitre de la rencontre désigne alors le point de penalty avant d'être contacté dans son oreillette par le VAR. Après avoir été visionné les images, Juan Martinez Munuera revient sur sa décision et accorde un penalty... à Séville pour une faute de main de Militao au départ de l'action. Rakitic transformait ce onze mètres en prenant Thibaut Courtois à contre-pied.

C'était le moment choisi par Zinédine Zidane pour lancer Eden Hazard. Le Brainois fut l'auteur de quelques combinaisons intéressantes, notamment avec Karim Benzema, mais sans réussir à faire mouche pour autant. Dans les arrêts-de jeu de la rencontre, alors qu'on pensait le Real hors course, Eden Hazard déviait une frappe de Toni Kroos dans le but et égalisait avec un peu de réussite.

Ce qui lui a valu quelques louanges dans la presse espagnole, lui qui avait été pris en grippe après la rencontre contre Chelsea quand on le voyait rigoler avec ses anciens coéquipiers une fois le match fini et le Real éliminé.

"La chance sourit enfin à Hazard", titre Marca. " Le miracle s'est produit. Eden Hazard, monté pour apporter des débordements et de la fantaisie à l'attaque madrilène, était au bon endroit". Pourtant, sa montée n'avait pas tout à fait convaincu le quotidien espagnol. " Madrid poussait sans beaucoup d'idées claires. Eden Hazard aurait pu marquer mais il loupait son contrôle. C'est le reflet fidèle de sa saison, n'arrivant pas à trouver la solution pour le Real. Après, il a touché légèrement le ballon et l'a dévié juste assez pour induire Bono en erreur. Enfin la chance sourit au Belge. "

"En quittant le banc, Asensio et Hazard se sont mis en évidence", commente AS. "Hazard était différent. Zidane ne lui a donné que 11 minutes. Il a réussi ses neufs passes et a perdu deux fois le ballon. Mais il a finalement eu ce qui lui manquait: la chance. La chance de dévier le tir de Kroos tout en étant au duel avec Diego Carlos, de sorte à ce que Bono ne puisse pas intervenir. Son but donne de l'espoir à Madrid qui peut encore croire au titre. Hazard était sur le banc après les rires qui ont suivi la rencontre contre Chelsea. Avec son but, il redonne une meilleure image aux supporters de Madrid", poursuivait le journal espagnol. 

La lutte pour le titre promet de se jouer jusqu'au bout en Espagne. L'Atlético Madrid de Yannick Carrasco compte toujours deux unités de plus que le Real et le Barça, et ce à trois journées de la fin. 

Sur le même sujet