Christian Eriksen, homme du match

Le Danois, passé par l’Ajax Amsterdam et Tottenham, fait désormais les beaux jours de l’Inter Milan.

placeholder
© AFP

Comme un symbole, c’est lui qui a été élu homme du match par la FIFA à l’issue de Danemark - Finlande. Le Danois Christian Eriksen, victime d’un arrêt cardiaque en fin de première mi-temps lors du match opposant deux équipes présentes dans le groupe de la Belgique, a été mis au devant de la scène bien malgré lui durant la première rencontre de l’Euro de sa nation. Ce footballeur de 29 ans arrivait dans cette compétition en pleine confiance après un titre de champion d’Italie remporté avec son club de l’Inter Milan. 

Titulaire à 17 reprises et auteur de trois buts pour les Nerazzurri, le coéquipier de Romelu Lukaku avait pourtant eu du mal à s’installer dans l’équipe d’Antonio Conte avant de devenir un pion indispensable lors de la deuxième partie de saison. Vif, élégant et technique, le Danois avait rejoint la Botte en provenance de Tottenham où il était resté de 2013 à 2020. Durant ces sept ans passés dans le club de la banlieue nord de Londres, Christian Eriksen a été l’un des artisans du développement rapide connu par les Spurs ces dernières saisons. S’il est devenu incontournable dans tous les clubs par lesquels il est passé, le joueur formé à l’Ajax Amsterdam, où il a croisé Jan Vertonghen et Toby Alderweireld, l’est encore plus au sein de l’équipe nationale danoise. Une équipe qu’il avait rejointe en mars 2010, à seulement 18 ans. Depuis cette date, Eriksen a enchaîné les matchs (109 sélections) et les buts (36 réalisations) jusqu’à devenir le deuxième meilleur buteur du pays, à un tout petit but de Michael Laudrup, le meilleur footballeur danois de l’histoire. Un but qu’il aurait voulu inscrire durant cet Euro arrêté d’un coup sec à la 43e minute de la rencontre de ce samedi.

Battus par la Finlande (0-1), les Danois devront batailler ferme pour réussir à se qualifier pour les huitièmes de finale de la compétition, sans leur star. Un objectif qui paraît désormais bien illusoire après l’arrêt cardiaque d’Eriksen, qui se trouvait ce dimanche dans un état stable à l’hôpital.

Sur le même sujet