"Peur", "instants d'effroi", "journée terrible": la presse européenne sous le choc après le malaise d'Eriksen

Le malaise du Danois Christian Eriksen en plein match de l'Euro face à la Finlande a suscité une vague d'angoisse et d'émotion samedi soir.

placeholder
© TWITTER
Ad.R.

La planète foot a retenu son souffle pendant de longues minutes samedi soir, lorsque le Danois Christian Eriksen s'est effondré en plein match de l'Euro face à la Finlande. Victime d'un malaise, le milieu de terrain a pu être réanimé et a quitté la pelouse conscient, sur une civière. Emmené à l'hôpital, Eriksen a pu prendre contact dans la soirée avec ses équipiers, qui ont terminé leur match, afin de les rassurer sur son état. Ce dimanche matin, la presse européenne a largement traité le sujet, revenant sur les images angoissantes de la veille.

"Peur", "instants d'effroi", "journée terrible", "choc" sont des mots qui reviennent beaucoup dans les quotidiens européens aujourd'hui, pour décrire les longues minutes de silence qui ont suivi le malaise d'Eriksen. "Un match pour la vie", titre l'Équipe, quand The Guardian rappelle "la fragilité de la vie, l’inconséquence du football, et que la famille et les amis sont ce qui nous est le plus cher". Le quotidien britannique souligne aussi le rôle de tous ceux qui ont aidé le Danois à s'en sortir vivant: "Il y avait beaucoup de héros ce jour-là : les joueurs sur le terrain, les arbitres, les supporters et, surtout, l’équipe médicale qui a pu réanimer Eriksen et l’amener à l’hôpital, où il est dans un état stable". Les Espagnols de Marca parlent eux aussi de multiples héros et ont déjà désigné leurs vainqueurs de l'Euro: "Nous avons les champions d'Europe : les médecins".

Nombreux sont les quotidiens qui ont surtout mis en avant la réaction rapide du capitaine danois Simon Kjaer, qui a pratiqué les gestes de premiers secours sur Eriksen, ce qui lui a sans doute sauvé la vie. La Gazzetta dello Sport le décrit comme "l'ami, le héros qui tient Christian en vie et console sa femme" et affiche un grand "Nous t'attendons" sur sa Une à l'attention d'Eriksen. Autre journal italien, le Corriere dello Sport n'hésite pas à parler de "Miracle à l'Euro" pour décrire le sauvetage du milieu de terrain par Simon Kjaer et l'équipe médicale. Un grand "SAUVÉ" illustre les pages du Sunday Times, tout comme celles du Mundo Deportivo. 

Si le récit de la plupart des médias européens est empreint de peur, la plupart des quotidiens ont relevé la chance que Christian Eriksen a d'être en vie, même si sa carrière est peut-être compromise.