"J'ai été un peu affecté": des tensions toujours présentes au sein de l'équipe de France

La préparation des Bleus est un peu polluée par des histoires extra-sportives.

placeholder
© AFP
G.J.

Voici une histoire qui fait beaucoup parler d'elle. À l'issue de la rencontre gagnée contre la Bulgarie, Olivier Giroud avait lâché une phrase pleine de sous-entendus. Et dirigée assez clairement vers Kylian Mbappé. L'attaquant des Bleus avait notamment regretté de ne pas avoir été assez trouvé par son partenaire de 22 ans. En conférence de presse, le Parisien a été interrogé sur cette polémique. "On en a parlé, on a discuté de ça, ça a fait parler, tout le monde sait ce qui s'est passé, j'ai été un peu affecté mais on ne va pas en faire toute une histoire, l'équipe de France reste le plus important, des broutilles ne vont pas venir perturber notre préparation, on est concentrés sur le même objectif" a-t-il expliqué.

Relancé sur cette affaire, le gamin de Bondy a détaillé le fond de sa pensée. "Ce qu'il a dit ne me dérange pas plus que ça. Il exprime un sentiment quand il parle. Je suis attaquant et j'ai eu ce sentiment 365 fois dans un match, quand tu as la sensation qu'on ne te sert pas. C'est plus de le sortir publiquement. Je l'ai vu dans les vestiaires, je l'ai félicité pour ses buts, il ne m'a rien dit. Je l'apprends dans la presse. C'est plus ça que ce qu'il a dit, il n'a rien dit de méchant. C'est un attaquant, il veut marquer des buts, il a un record qui n'est pas loin."

Une ambiance assez spéciale alors que la France jouera son premier match ce mardi contre l'Allemagne.

Sur le même sujet