Berg insulté et menacé après son raté contre l'Espagne: "Ils pensent peut-être qu’il l’a fait exprès?"

Après son occasion manquée contre l’Espagne, Marcus Berg a reçu des insultes et des menaces.

placeholder
© AFP

Lundi dernier, on joue la 61e minute entre l’Espagne et la Suède lorsqu’Alexander Isak se défait de trois Espagnols et isole parfaitement Marcus Berg au second poteau. Mais l’attaquant de 34 ans, un des joueurs les plus expérimentés de la sélection suédoise, se loupe et envoie le cuir au dessus.

Après le coup de sifflet final, les réseaux sociaux du joueur de Krasnodar ont été inondés d’insultes mais également de menaces envers lui et sa famille.

La fédération suédoise a pris la chose très au sérieux et, après avoir apporté tout son soutien à son joueur, a décidé de porter plainte.

Ce n’est pas la première fois que l’homme aux 87 sélections et 24 buts est la cible de vives critiques, ce que ne comprend pas Paul-José Mpoku, son ancien équipier du côté du Panathinaikos. "Marcus est un super gars doublé d’un grand professionnel. Il est calme, parfois discret, très gentil et extrêmement accessible. C’est choquant d’apprendre qu’on le menace pour un raté face à l’Espagne. J’ai partagé le vestiaire avec lui et je peux vous assurer que c’est un gros bosseur. Qui n’a jamais raté une occasion dans sa vie ? OK, d’habitude, il la met au fond mais cela ne justifie pas les menaces. Les gens ne se rendent pas compte que derrière le joueur, il y a un homme."

De son côté, Pär Zetterberg a également été écœuré par l’attitude de certains supporters sur les réseaux sociaux.

"Mais qu’est-ce qu’ils croient ? Que Marcus a fait exprès de la mettre à côté ? Je trouve ce genre d’attitude purement scandaleuse. J’ai par contre apprécié la façon dont le sélectionneur et ses équipiers ainsi que la fédération (qui a décidé de porter plainte) l’ont soutenu."