"Le show KDB", "Masterclass", "Facteur X", "Quel joueur": De Bruyne, le héros de la nation pour la presse européenne

Après une première période maussade, les Diables rouges sont revenus de nulle part grâce à Kevin De Bruyne face au Danemark. Avec une passe décisive et un but, il a illuminé la partie de son talent. Et la presse ne s'y est pas trompée.

placeholder
© BELGA

La Belgique a eu chaud. Très chaud même. Pendant plus de 45 minutes, elle a été bousculée comme rarement. Malgré tout, elle est parvenue à revenir puis s'imposer après une deuxième mi-temps bien plus aboutie.

Pour la presse européenne, cette victoire porte un nom: celui de Kevin De Bruyne. Rentré à la pause, le laser de Manchester City a tout changé. Comme l'indique notamment Eurosport. "Passée complètement à côté de son sujet pendant la première période, la Belgique est malgré tout parvenue à s’imposer face au Danemark, ce jeudi à Copenhague (1-2). Ce renversement de situation porte le sceau de Kevin De Bruyne, entré à la pause et auteur d’un récital, ponctué d’un but et d’une passe décisive. Du grand art, tout simplement."

Même son de cloche de la part du journal L'Equipe qui désigne KDB comme homme du match. "Entré à la mi-temps, Kevin De Bruyne, de retour, a métamorphosé le visage de la Belgique, qui a renversé le Danemark (2-1)."

Pour Le Parisien aussi, l'entrée de Kevin De Bruyne donne de bonnes perspectives pour les Diables: "Un but et une passe décisive, la formidable entrée de Kevin De Bruyne qualifie les Diables Rouges" titre le journal. Dans leurs pages, nos confrères de la capitale française parlent même du "Show KDB". "Entré au retour des vestiaires après une première période dominée par le Danemark, le milieu offensif a renversé la situation avec toute sa classe et son talent", ajoutent-ils.


Lukalu également salué

En Angleterre aussi, KDB a fait des émules. Pour Sky Sports, il s'agit d'une "masterclass de la part de KDB." "Ne nous y trompons pas: De Bruyne a été la clé de la victoire de la Belgique dans ce match. Le Danemark est bien meilleur que la Russie et les Danois étaient bien supérieurs au numéro un mondial en première période. Mais De Bruyne, avec toute son habileté et sa qualité, a renversé le jeu. (...) Il était tout simplement de classe mondiale. Il a amélioré tout le monde autour de lui et a redonné confiance à la Belgique."

Pour le média britannique, Romelu Lukaku reçoit aussi les éloges. "Lukaku mérite également beaucoup de crédit. Il a été privé de service en première mi-temps, mais a été l'instigateur des deux buts. Avec De Bruyne, il continue d'être l'un des joueurs les plus importants de la Belgique."

La BBC aussi a été impressionnée par la prestation du génie gantois. "Le facteur X. Il a été brillant pour la Belgique." Dans un podcast pour le même média, l'ex-international hollandais Jimmy Floyd Hasselbaink a déclaré à propos de la passe décisive de KDB: "Quel joueur. Il est si calme, toujours en contrôle. Si j'étais sur la pelouse, jamais je n'aurais pensé à faire la passe sur l'égalisation !" En radio, Jack Wilshere a également célébré le rôle de Big Rom' dans cette victoire. "Toutes les équipes auraient une chance de gagner avec un joueur comme Lukaku. Il veut s'améliorer et est encore assez jeune pour atteindre les niveaux de Ronaldo et Messi."

"L'intelligence remarquable de Martinez"

La Gazzetta dello Sport a également voulu souligner la prestation de KDB. Tout comme celle du Danemark en première période. "Quel match à Copenhague au nom d'Eriksen. Finalement, le Danemark est battu et, lundi, il sera contraint de battre la Russie pour espérer la deuxième place ou se trouver dans les meilleurs troisièmes" commence le quotidien sportif italien. "Un Danemark fabuleux en première période. Une Belgique fantastique en deuxième qui peut remercier KDB d'être entré à la 46e avec deux actions fantastiques qui ont inversé le résultat."

Pour les Allemands de Kicker, c'est également les entrées des tauliers Hazard et Witsel qui ont fait la différence. "Peu de temps après l'égalisation, Martinez a envoyé ses deux autres grandes stars sur le terrain avec Axel Witsel et Eden Hazard. Avec De Bruyne, ils ont transformé le match. Qui est passé d'une claire domination pour les Danois à une lutte acharnée."

En Espagne aussi, Lukaku et De Bruyne soulèvent les foules. AS qualifie les deux joueurs de "délicieux". Et souligne également les choix judicieux de Martinez pour recadrer son équipe. "L'abondance de talent des Diables rouges est indéniable. Ainsi que l'intelligence remarquable de Roberto Martinez pour transformer des rencontres. En envoyant De Bruyne, Hazard et Witsel sur le pré, il a déplacé Lukaku sur la droite pour l'éloigner de Kjaer. Ce changement tactique a régénéré la Belgique et conduit le Danemark dans le chaos."