Pourquoi la victoire de la Suisse est une bonne nouvelle pour les Diables

Ce dimanche, la Suisse s'est imposée contre la Turquie (3-1). Une bonne nouvelle pour les Diables.

placeholder
© BELGA
La Rédaction

Pendant que l'Italie poursuivait son sans-faute dans le tournoi grâce à sa victoire contre le Pays de Galle, la Suisse a battu la Turquie. Cette victoire a permis aux Helvètes de terminer à la troisième place du groupe A avec un total de quatre unités et une différence de buts de -1.

Arriver au cap des quatre points donne un avantage plutôt confortable à nos bourreaux de la Nations League. Au vu du classement des autres groupes, il y a fort à parier que les Suisses feront bel et bien partie des quatre meilleurs troisièmes qui poursuivront l'aventure européenne.

Et pour la Belgique, c'est une très bonne nouvelle! Comme l'indique le tableau ci-dessous, capturé sur le site de l'UEFA, la Belgique - à condition qu'elle termine première du groupe B -, aurait affronté le 3e du groupe F (ndlr: le groupe de la France, du Portugal, de l'Allemagne ou de la Hongrie) dans cinq scénarios. Il fallait que les meilleurs 3e proviennent des groupes ACDF, BCDF, BCEF, BDEF ou CDEF.

Grâce à la probable qualification de la Suisse, les quatre dernières possibilités seraient écartées. Il n'y aurait plus qu'un seul scénario possible qui contraindrait les Diables à jouer du très lourd, à savoir le troisième du groupe F représenté par la France, le Portugal ou l'Allemagne dès les huitièmes de finale. Il faudrait pour cela que les meilleurs troisièmes soient issus des groupes ACDF. 

Précisons toutefois que la Suisse n'est pas qualifiée d'office et que de nombreux scénarios pourraient encore se produire. Et pour que tout cela tienne, il faut d'abord que les Diables terminent premiers de leur poule. Cela tombe bien, Roberto Martinez a justement annoncé que les Diables allaient jouer le match pour le gagner. Et qu'Axel Witsel, Kevin De Bruyne et Eden Hazard seraient titulaires au coup d'envoi.

placeholder
© UEFA