"Lukaku en mission", "KDB le joueur le plus dangereux", "Hazard à la dérive": la presse européenne contrastée après le match des Diables contre la Finlande

La presse européenne n'a pas spécialement été impressionnée par les Diables qui ont surtout fait le boulot.

Le tournoi des Diables rouges va pouvoir réellement commencer. Ce lundi, ils sont venus à bout de valeureux Finlandais pour terminer premiers de ce groupe B avec un 9 sur 9. Un bilan comptable parfait donc pour une prestation globalement maîtrisée. Malgré une première période assez frustrante selon Eurosport.fr qui titre "Bilan parfait pour la Belgique". "Comme l’Italie et les Pays-Bas avant elle, la Belgique a tenu son rang" a commencé le média européen. "D’abord sans imagination face à une équipe finlandaise qui a passé son temps à défendre, les Diables Rouges ont fini par trouver la faille au retour des vestiaires, grâce notamment au troisième but de Romelu Lukaku dans cet Euro 2020 (2-0)."

Même son de cloche de la part du journal L'Equipe qui estime que "La Belgique est sur orbite". "Ils ont dominé, contrôlé, n'ont pas vraiment eu peur, mais ils ont longtemps buté sur leur adversaire nordique, par maladresse, manque de réussite ou face à la solidité du gardien finlandais Hradecky." Pour le journal pas de doute, l'homme du match est bel et bien Kevin De Bruyne. Avec sept passes clés, il a illuminé la rencontre de son talent. "Le milieu de terrain belge Kevin De Bruyne a fait parler sa vision du jeu pour servir ses partenaires dans les meilleures conditions" explique-t-il.

La BBC aussi explique que KDB est le facteur X de cette équipe. "De Bruyne répond par une grande performance à ses problèmes physiques. Sa contribution a dû ravir les supporters belges après les doutes sur sa condition et son choc lors de la finale de Ligue des champions. Mais sur le terrain, le joueur a touché plus de ballons que quiconque (107), a distribué plus de passes clés que tout le monde (7) et a réussi 5 tacles gagnants."

Tout comme ces médias, la Gazzetta dello Sport souligne l'importance du meneur de jeu pour Martinez. "Après avoir changé la donne contre le Danemark, il s'est à nouveau montré décisif en apposant sa signature sur toutes les opportunités créées par la Belgique. Malgré les blessures, KDB est le joueur le plus dangereux de l'entraîneur catalan."


La Corrierre dello Sport encense également Romelu Lukaku qui "porte la Belgique à la qualification". Tout comme Marca pour qui Romelu Lukaku semble être en mission pour cet Euro. "Romelu Lukaku veut l'Euro... et le titre de meilleur buteur" titre le quotidien sportif espagnol. "Il a marqué un but qu'il a cherché tout le match. Après cela, il a pu aller se reposer pour son prochain but." Nos confrères espagnols ont aussi été impressionnés par le supersonique Jérémy Doku. "Le meilleur joueur sur le terrain était Doku. Le garçon de 19 ans a décidé de jouer tous les un contre un qu'il pouvait. Ses débordements ont donné l'étincelle à certains Belges qui pensaient déjà au huitième de finale."


Il pourrait certainement remplacer un certain... Eden Hazard selon AS. Le journal de la capitale ibérique n'a pas du tout été convaincu par la prestation du Madrilène. "Il est normal d'attendre peu d'Hazard à ce stade de la compétition. Tout le monde le sait à Madrid et ils commencent à le savoir en Belgique: le souvenir du grand capitaine des Diables est devenu trop lointain. Et la perspective qu'il puisse tenir le rôle de leader dans cet Euro a été assombrie par une Finlande bien en place."

Le média pense que le joueur ne retrouvera jamais son niveau. "Il n'est jamais parvenu à imposer sa trace dans le jeu. Les conséquences physiques de ses blessures déforment ses idées, son intuition et sa dérive footballistique s'aggrave de jour en jour. Il n'a plus cette inspiration qui lui permet de terminer des actions pourtant faciles. Par deux fois, il a perdu son duel face à Hradecky, qui a été titanesque tout au long du Championnat d'Europe." Un constat un peu dur qui tranche avec celui de Roberto Martinez.


Les Diables ont donc tenu leur rang dans ce groupe B. Sans réelle surprise malgré une belle frayeur face au Danemark. Ils poursuivront leur tournoi ce dimanche avec encore plusieurs adversaires possibles.