Roberto Martinez face à ses premières (petites) incertitudes

Après le 9 sur 9, le coach fédéral attend le nom du prochain adversaire, ce mercredi.

Mis à part la pluie battante qui s’est abattue durant toute la journée de mardi, contrastant forcément avec la chaleur de Saint-Pétersbourg, tout va bien au Proximus Basecamp de Tubize.

"Nous sommes la seule équipe européenne qui vient d’enchaîner deux phases de groupe de grands tournois - Mondial 2018 puis Euro 2020 - avec un neuf sur neuf. Eden Hazard, Kevin De Bruyne et Axel Witsel ont pu rejouer conformément au plan préétabli. Tout est donc positif, mis à part la blessure de Timothy Castagne", a expliqué Roberto Martinez ce mardi.

Mais pour la première fois depuis le début du tournoi, le coach fédéral est confronté à quelques incertitudes, en plus du choix cornélien à effectuer entre les expérimentés Jan Vertonghen et Thomas Vermaelen en défense.

"L’adversaire, c’est 25 % de la préparation d’un match"

C’est le format du tournoi qui veut cela : les Belges ne seront pas fixés sur leur adversaire avant mercredi soir. "Cela fait partie des choses qu’on ne peut pas contrôler", indique le sélectionneur des Diables rouges. "Mais on va se concentrer sur nous en attendant, en revoyant les images des cinq matchs qu’on a joués en comptant la préparation. Pour voir ce qu’on peut améliorer pour être encore meilleurs. Et on commencera à analyser l’adversaire jeudi. L’opposition est évidemment une information importante mais c’est finalement 25 % de la préparation d’un match."

Surtout que les Diables auront deux jours de repos de plus que leur futur adversaire. "Cela peut compter", ne cache pas Roberto Martinez, préférant forcément être dans cette situation que l’inverse.

"Le terrain de Séville s’améliore"

Il fera très chaud à Séville dimanche. Et la pelouse sèche du stade La Cartuja a déjà subi beaucoup de critiques, de la part des locaux, notamment. "Je ne l’ai pas encore vu mais on a entendu qu’il n’était pas comme les Espagnols le voulaient… Mais visiblement, elle s’améliore. Entre le premier et le deuxième match, il y avait déjà du mieux. Espérons que cela continue sur cette voie", termine Martinez.

Sur le même sujet