Thibaut Courtois: "Pour arrêter Ronaldo, il faut empêcher le ballon d'arriver à lui"

Concentré, Thibaut Courtois n’exclut pas une séance de tirs au but. Dont il pourrait être un double acteur, comme gardien puis tireur.

Thibaut Courtois: "Pour arrêter Ronaldo, il faut empêcher le ballon d'arriver à lui"
©AFP

Pour lui aussi, le tournoi commence vraiment. S’il a connu un bon échauffement durant la rencontre face au Danemark, Thibaut Courtois est conscient de l’importance du moment. "C’est tout ou rien. On sait que ce sera compliqué mais on y croit. Il y a un stress sain dans l’équipe. On est encore plus concentrés que d’habitude. C’est normal : gagner avec son pays est la plus belle chose dans une carrière."

Cristiano Ronaldo, qui a vécu l’une de ses plus grandes émotions lors de l’Euro 2016, peut en témoigner. Et il sera la menace principale des Diables rouges, ce dimanche. "Il est toujours le même joueur qu’il y a dix ans", précise Courtois, qui a affronté CR7 à neuf nombreuses reprises dans sa carrière (2 victoires, un partage, six défaites). "Il a toujours sa vitesse et sa puissance. Pour l’arrêter, nous devons empêcher le ballon d’arriver à lui. C’est plus important que de l’arrêter lui."

Il faudra aussi se méfier des penalties de l’attaquant de la Juventus, expert en la matière. Durant le match mais aussi lors de la séance de tirs au but potentielle.

"J’ai reçu la liste des dix joueurs qui pourraient tirer un penalty lors d’une éventuelle séance", précise le portier belge. "Il y a bien sûr Ronaldo mais aussi tous les autres. Je veux tout connaître. Les 15 derniers penalties bottés par ces 10 joueurs sont recensés. Avec les particularités de chacun. Où ils tirent, bien sûr, mais aussi les éventuels mouvements de leur pied. C’est un gros travail de préparation avec Erwin Lemmens, Mats Sels et Simon Mignolet. Mais parfois, il faut simplement suivre son intuition."

C’est également le cas lorsqu’on est de… l’autre côté du ballon. Ce qui est déjà arrivé à Courtois par le passé. "J’en ai déjà frappé lors d’un tournoi d’entraînement aux États-Unis et lors d’un Community Shield contre Arsenal. Mais le ballon s’est retrouvé à voler avec les pigeons. Je sais que j’ai une bonne frappe du coup de pied quand même. Avant de tirer, il ne faut pas penser qu’on peut le rater."

Et avant ce huitième de finale face aux Portugais, il ne faudra pas penser qu’on peut perdre.

Sur le même sujet