Euro: les supporters néerlandais se sont fait confisquer leurs drapeaux arc-en-ciel à Budapest, l'UEFA réagit

Les supporters néerlandais présents à Budapest dimanche pour assister aux 8e de finales de l'Euro entre leur pays et la République tchèque se sont vu confisquer les drapeaux arc-en-ciel dont ils étaient en possession.

Euro: les supporters néerlandais se sont fait confisquer leurs drapeaux arc-en-ciel à Budapest, l'UEFA réagit
©Shutterstock
Belga

La présence de drapeaux arc-en-ciel sera bien autorisée dans le stade de Budapest où doit se jouer dimanche le 8e de finale de l'Euro entre les Pays-Bas et la République tchèque, a assuré l'UEFA. Si des supporters néerlandais se sont vus confisquer les bannières arc-en-ciel dont ils étaient en possession dans la fanzone réservée à leur intention dans Budapest, il n'en sera pas de même dans la Puskas Arena où doit se disputer la rencontre, a précisé la fédération européenne de football, organisatrice de la compétition.

Plus tôt dans la journée, la KNVB, l'union néerlandaise de football, avait fait état de la confiscation à Budapest de drapeaux arc-en-ciel en possession de supporters néerlandais. La KNVB avait précisé que ces confiscations étaient intervenues à la demande de l'UEFA, celle-cin n'entendant autoriser que les seuls drapeaux nationaux dans la fanzone et le stade.

Cette annonce avait rapidement déclenché aux Pays-Bas une série de réactions indignées auprès de plusieurs responsables politiques.

Face à la polémique, l'UEFA a indiqué dimanche que ce sont les autorités locales hongroises qui gèrent et contrôlent la fanzone hollandaise.

En revanche, c'est elle qui assure le contrôle des entrées dans le stade et elle n'a nullement l'intention d'y interdire la présence de drapeaux arc-en-ciel, symbole de la communauté homosexuelle, a-t-elle assuré.

"L'UEFA a fait savoir à la fédération hongroise de football que les symboles aux couleurs de l'arc-en-ciel ne sont pas politiques et que, en accord avec la campagne Equal Game de l'UEFA, les drapeaux de cette sorte seraient tolérés dans le stade (dimanche)", a indiqué l'UEFA.

"L'UEFA veut clairement faire savoir qu'elle n'a pas fait interdire les symboles arc-en-ciel de la fanzone (néerlandaise) de Budapet et que celle-ci est sous la responsabilité des autorités locales. L'UEFA verrait d'ailleurs pareil symbole d'un très bon oeil dans la fanzone", a ajouté la fédération européenne de football.

Quelque 11.000 supporters néerlandais ont fait le déplacement vers Budapest pour assister dimanche à la rencontre de 8e de finale de l'Euro entre leur pays et la République tchèque.

Selon l'union néerlandaise de football (KNVB), les supporters arborant des drapeaux arc-en-ciel dans la fanzone se les sont vus confisquer par des agents de sécurité.

Avec ces bannières, ces supporters entendaient visiblement marquer leur soutien à la communauté gay après la récente adoption par le gouvernement hongrois d'une loi controversée contre l'homosexualité qui a provoqué des remous jusqu'au récent sommet des chefs et de gouvernement de l'UE.

L'UEFA s'était déjà attirée de vives critiques lors du premier tour de la compétition lorsqu'elle avait interdit à la ville de Munich d'illuminer son stade aux couleurs de l'arc-en-ciel pour la rencontre entre l'Allemagne et la Hongrie qui devait s'y jouer.

Sur le même sujet