Euro: à 11 contre 10, les Ukrainiens se qualifient pour les quarts de finale à la... 121e (1-2)

L'Ukraine affrontera l'Angleterre en quart de finale.

K.S.

Le dernier huitième de finale de cet Euro 2020 opposait, assurément, les deux invités surprises de ce stade de la compétition. Les Suédois ne partaient pas avec les faveurs des pronostics dans le groupe de l’Espagne, la Pologne et la Slovaquie. Groupe que les troupes de Janne Andersson ont finalement terminé en tête après avoir fait preuve de résilience face à l’Espagne, de réalisme contre la Slovaquie et de cynisme face à la Pologne.

De son côté, l’Ukraine du légendaire Schevchenko ne devait son salut qu’à la défaite cinglante de la Slovaquie, 0-5 face à l’Espagne, pour finalement être repêchée parmi les meilleurs troisièmes.

Sur papier, cet affrontement était certainement le moins attractif de ces huitièmes de finale. Et pourtant, Ukrainiens et Suédois auront bataillé ferme à Glasgow.

Alors que les leaders techniques des grandes formations comme Cristiano Ronaldo au Portugal, Toni Kroos en Allemagne ou encore Kyllian Mbappé avec la France, n’ont pas répondu présents durant ces huitièmes de finale, les stars suédoises et Ukrainiennes, elles, étaient bien présentes.

Volontaire et entreprenante, l’Ukraine du gantois Yaremchuk, qui a allumé la première mèche à la 11e minute, se montrait plus dangereuse et était justement récompensée peu avant la demi-heure de jeu après un superbe mouvement initié par deux de ses stars : Yarmolenko et Zinchenko, le premier servant le second d’un superbe extérieur du pied avant que le joueur de Manchester City ne termine l’action via une belle reprise de volée… de l’extérieur également.

Dans les cordes, les Suédois, qui n’avaient encore jamais été menés dans ce tournoi, revenaient, eux aussi, par l’entremise de leurs hommes en forme. Isak, la pépite suédoise, servait idéalement Forsberg qui plantait là son quatrième but en autant de matchs et ce, juste avant la pause.

Après le repos, les mêmes acteurs, ou presque, se mettaient à nouveau en évidence. Yarmolenko, qui n’est plus qu’à six buts du record détenu par son sélectionneur, Schevchenko (48 buts), servait parfaitement Karavaev qui trouvait le poteau. Dans la minute qui suivait, Forsberg touchait également le cadre sur un beau service d’Isak.

La Suède, motivée comme jamais à l’idée d’affronter l’Angleterre à Rome, prenait l’ascendant. Kulusevski trouvait Bushchan sur sa route. Le portier ukrainien était ensuite sauvé par son cadre à nouveau trouvé par un Forsberg intenable.

Le rythme baissait ensuite largement au fur et à mesure que le temps passait, les deux équipes voulant éviter le coup fatal à quelques minutes des prolongations. À l’heure de boucler cette édition, l’adversaire des Anglais, samedi prochain à Rome (21h), n’était pas encore connu, Suédois et Ukrainiens ayant décidé de nous offrir une troisième séance de prolongations dans ces huitièmes de finale de l’Euro.

K. S.

Revivez la rencontre: