Pour expliquer la défaite des Bleus, certains pointent un privilège accordé aux Diables rouges mais pas à la France: "Cela a toujours donné un coup de pouce"

Les Diables n'ont pas suivi les règles imposées par l'UEFA et ont vu des membres de leur famille tout en respectant les mesures sanitaires. Cette information a été confirmée par l'Union belge de football.

placeholder
© BELGA
G.J.

C'est une information surprenante de la part du journal L'Equipe. Pour expliquer en partie la débâcle des Bleus face à la Suisse, nos confrères évoquent un tas de raison, dont la non-possibilité pour les joueurs de voir leur famille.

Un privilège qui aurait été admis pour certaines équipes. "Un sentiment de confinement a peu à peu gagné les Bleus au sein de cet hôtel (NDLR: à Budapest) dans lequel les fenêtres des chambres ne s’ouvrent pas. Constatant que les Belges et les Espagnols ont pu voir leurs familles, ils ont sollicité la même permission mais la FFF s’y est opposée brandissant l’argument de la bulle sanitaire. Les joueurs ont alors exprimé une seule exigence: bénéficier d’une soirée, rien qu’entre eux, sur le roof-top de l’établissement."

Pourtant, Roberto Martinez avait été assez clair à propos de cette problématique. "C'est dommage que les joueurs ne puissent pas voir leurs proches à cause des règles Covid imposées par l'UEFA. Cela a toujours donné un coup de pouce moral aux joueurs. Espérons que plus tard dans la compétition, lorsque moins d'équipes seront encore en lice, l'UEFA autorisera de voir les familles" avait-il commenté avant le tournoi.

Juste avant le début de l'Euro, le capitaine des Diables rouges Eden Hazard avait aussi annoncé que les joueurs ne pourraient pas voir les proches. "On a toujours l’habitude d’avoir les familles avec nous, ici ce n’est pas possible donc on fait avec, on s’adapte. Maintenant, avec la technologie, on peut toujours voir sur les téléphones les enfants donc ils ne seront pas là mais ils seront dans nos cœurs" avait-il expliqué.

Ce matin, nos confrères de L'Equipe révélaient que ces visites familiales ont été organisées dans la discrétion la plus totale avec masque et distanciation sociale. Elles aurait même été avalisées par Roberto Martinez en personne.

Ces informations se sont avérées exactes puisque l'Union belge de football a confirmé l'information révélée par le quotidien français. "Certains Diables rouges ont rencontré des membres de leur famille mais avec des règles strictes anti-covid selon le protocole sanitaire de l’UEFA", a précisé Stefan Van Loock, le porte-parole de l’Union belge.