Copa America: le Brésil de Neymar donne rendez-vous à Messi en finale

Brillant en première période, brouillon après la pause, le Brésil s'est qualifié pour la finale de la Copa America en venant à bout du Pérou (1-0) lundi, grâce à un but du Lyonnais Paqueta après un festival de Neymar.

placeholder
© AFP

La Seleçao a souffert sur la fin, mais l'essentiel est fait: le pays-hôte sera bien là samedi soir au Maracana, pour tenter de décrocher son dixième titre dans le tournoi.

Et "Ney" pourra retrouver son ancien compère du Barça Lionel Messi pour une affiche de rêve Brésil-Argentine, si l'Albiceleste parvient à éliminer la Colombie mardi soir, à Brasilia.

Les deux stars courent toujours après un titre majeur en sélection: blessé à la cheville, Neymar n'avait pas pris part à la conquête du neuvième titre brésilien lors de la dernière édition, au Maracana.

Lundi, au stade Nilton Santos de Rio, le numéro 10 a éclaboussé le match de sa classe à la 35e minute de jeu, avec un enchaînement de dribbles au milieu de trois joueurs pour servir Paqueta.

Le jeune milieu de l'Olympique Lyonnais a marqué son deuxième but dans la compétition, son cinquième en 20 matches internationaux, mais est sorti en boitant dans les arrêts de jeu.

Parades péruviennes

Le Brésil était largement favori de cette demi-finale, après sa victoire 4-0 lors de la première phase contre un adversaire qu'il avait également battu 3-1 en finale de la Copa America il y a deux ans.

En l'absence de Gabriel Jesus, suspendu, Tite a aligné Everton et Paqueta, remplaçants lors du quart de finale contre le Chili (1-0).

Le Lyonnais n'a pas tardé à se mettre en évidence, avec une ouverture lumineuse pour Richarlison, dont le centre en retrait à trouvé Neymar, qui a manqué sa reprise (7e).

Le Brésil a ouvert le score quand les rôles se sont inversés, avec une action de grande classe de "Ney".

Bien lancé par Richarlison, le numéro 10 brésilien a mystifié trois défenseurs, s'offrant même un petit pont pour éliminer Callens, avant de centrer en retrait pour Paqueta (35e).

Le gardien péruvien Gallese avait longtemps retardé l'échéance, avec ses parades sur des frappes lointaines de Casemiro (12e, 18e) et deux arrêts de grande classe coup sur coup, face à Neymar et Richarlison (19e).

Auteur de sa mi-temps la plus aboutie depuis le tournoi, avec pas moins de six tirs cadrés, le Brésil méritait mieux que ce score étriqué à la pause.

Mais le Pérou s'est montré bien plus à son avantage en deuxième période, face à une Seleçao devenue inoffensive.

Le gardien brésilien Ederson a dû sortir le grand jeu face à Lapadula (49e, et Garcia, 60e) pour préserver le mince avantage et qualifier les quintuples champions du monde pour la finale.