Le sélectionneur danois revient sur la rencontre face à la Belgique: "Certains joueurs ont vomi avant le match"

Les joueurs danois étaient encore sous le choc du malaise de Christian Eriksen.

Le sélectionneur danois revient sur la rencontre face à la Belgique: "Certains joueurs ont vomi avant le match"
©AP

Près d'un mois après le malaise de Christian Eriksen sur la pelouse du Parkenstadion lors du match Danemark-Finlande, dont les images ont choqué la planète entière, le sélectionneur danois Kasper Hjulmand revient pour la première fois sur cet épisode traumatisant.

Dans un documentaire produit par Danish DR, le coach de la sélection danoise se livre à coeur ouvert. Il explique notamment combien il a été difficile pour lui et son équipe de se relever après l'accident et de préparer la rencontre face à la Belgique, qui se tenait le 17 juin dernier.

"Certains joueurs ont hésité à sortir lorsque le bus est entré dans le stade (NDLR: le match contre la Belgique a eu lieu dans le même stade que la rencontre face à la Finlande). D'autres ont vomi dans le vestiaire juste avant le match", débute le sélectionneur. "C'est toujours un mystère pour moi de savoir comment nous avons pu entrer sur le terrain avec autant de hargne".

Malgré cette situation délicate, les Danois ont en effet livré une excellente prestation. Les Diables en ont d'ailleurs fait les frais en première mi-temps. Les supporters danois présents au Parkenstadion ont notamment aidé à motiver leur équipe: "Nous pouvions voir et sentir le soutien" poursuit M. Hjulmand. "Ça nous a aidés à trouver un sens à une situation qui n'en avait pas vraiment."

Le sélectionneur danois lui-même avoue avoir été véritablement chamboulé par le malaise d'Eriksen... jusqu'à en faire des cauchemars. "La nuit précédant le match contre la Belgique, j'ai rêvé qu'un être cher se battait pour sa vie et mourait dans mes bras", confie-t-il.

Malgré une défaite contre la Finlande et la Belgique en phases de groupes, le Danemark a finalement réussi à se hisser en huitièmes de finale par le chas de l'aiguille, avant de livrer une suite de tournoi inespérée et atteindre les demi-finales.