L'Antwerp, Gand et Anderlecht mettent le football belge dans l'embarras: la Pro League risque de perdre son ticket direct pour la C1

Les clubs belges sont en mission sauvetage du football belge.

L'Antwerp, Gand et Anderlecht mettent le football belge dans l'embarras: la Pro League risque de perdre son ticket direct pour la C1
©BELGA

Catastrophe en vue pour les clubs belges? Ce jeudi, les représentants de la scène européenne n'ont pas brillé. Gand a perdu dans la grisaille polonaise du modeste Rakow Czestochowa (1-0), et le RSCA a manqué le coche contre Vitesse (3-3) en Conférence League. De son côté, l'Antwerp s'est pris une claque contre Nicosie (4-2) en Europa League. Trois performances tantôt médiocres, tantôt moyennes, qui mettent une grosse épine dans le pied du football belge. En effet, nous risquons de perdre notre place qualificative directe pour la Ligue des champions !

Plus que jamais, cette saison est cruciale pour garder cette place automatique. Explication: seuls les dix premiers au coefficient UEFA des championnats européens possèdent des places directes pour la Ligue des champions. Ce coefficient est calculé sur base des cinq dernières années. Le problème est que les dernières campagnes des clubs belges ont été très moyennes ces dernières années... excepté en 2017. Cette année-là, Genk et Anderlecht parvenaient à s'installer en quart de finale de l'Europa Legue.

Mais toutes les bonnes choses ont une fin. Après cinq ans, on ne pourra plus compter sur cette faste année et l'UEFA prendra en compte la période 2018-2022. Et cela ne sent pas bon pour la Belgique. En l'état actuel des choses, notre coefficient tomberait... à la treizième place selon Sporza.

De l'espoir... mais beaucoup de craintes !

Dans ce classement virtuel, la Belgique a 600 points de retard sur la Serbie, 3 600 sur l'Ukraine et 4 250 sur l'Autriche. La saison 2017-2018 avait été catastrophique avec seulement 2600 points récoltés contre 9750 pour l'Autriche, 8 000 pour l'Ukraine et 6 375 pour la Serbie.

Classement virtuel 2018 - 2022:

10. Autriche 29.950 points

11. Ukraine 29.300 points

12. Serbie 26.375 points

13. Belgique 25.700

Pour autant, si la Belgique est mal embarquée, il y a encore un petit motif d'espoir. Potentiellement, la Pro League possède plus de représentants que nos concurrents.

Les représentants potentiels des concurrents belges:

10. Autriche: 4 représentants (RB Salzburg - dernière manche CL / Sturm Graz - dernière manche EL / Rapid Vienna dernière manche EL / LASK Linz - dernière manche Conf. L.)

11. Ukraine: 3 représentants (Dinamo Kiev - phase de groupes CL / Shakhtar Donetsk - qualification finale CL / Zorja Luhansk - tour de qualification finale EL)

12. Serbie: 2 représentants (Etoile Rouge Belgrade - dernière manche EL) / Partizan Belgrade dernière manche Conf. L.)

13. Belgique: 5 représentants (Bruges - phase de groupe CL / Genk - phase de groupe EL / Antwerp - dernière manche EL / Anderlecht, Gand - dernière manche Conf. L.)

Pour revenir miraculeusement dans le parcours, un nombre important de clubs inscrits dans les différentes coupes européennes permet d'augmenter notre coefficient. Dans cette optique, les matchs retours de la Conférence League jeudi prochain vont être cruciaux. L'enjeu est surtout financier. Les montants de base sont très différents en fonction des compétitions. La C1 rapporte 15,25 millions d'euros, la C2 3,63 millions d'euros et la C3 2,94 millions d'euros. Et ce rien qu'à la participation. Les montants des victoires oscillent également plus le nombre de points UEFA récoltés en fonction du résultat.

Si l'on regarde en l'état actuel des choses, il sera difficile de revenir sur l'Autriche et l'Ukraine. Car le premier cité dispose, avec Salzburg, d'un prétendant sérieux qui se classe presque systématiquement en quart de finale de l'Europa League avec Salzburg. De son côté, les Ukrainiens vont certainement disposer de... deux équipes en C1. Le Shakhtar a battu Monaco au stade Louis II (0-1) et possède un bon matelas d'avance sur les joueurs du Rocher.

Mais tout reste encore à jouer. La Belgique compte évidemment sur Bruges et Genk. Les Blauw en Zwart méritaient mieux l'an dernier et se sont fait sortir par le Dynamo Kiev dans des circonstances regrettables (beaucoup de joueurs avaient le covid). Tandis que les Limbourgeois semblent bien armés offensivement. John van den Brom devra surtout régler la mire défensivement pour, au moins, passer la phase de groupe de l'EL.