Anderlecht dit déjà adieu à l'Europe après une défaite à Arnhem (2-1)

Anderlecht ne jouera pas la phase de groupes de la Conference League.

Anderlecht dit déjà adieu à l'Europe après une défaite à Arnhem (2-1)
©Belga
La Rédaction avec Belga

Le Sporting d'Anderlecht s'est incliné 2-1 ce jeudi sur le terrain des Néerlandais de Vitesse Arnhem dans le cadre des barrages de la Conference League. Les deux buts bataves ont été inscrits par Wittek dès la 4e minute et à la 48e. Anderlecht a réduit la marque via Refaelov à dix minutes du terme. Avec cette défaite, les Mauves sont éliminés de la compétition et ne participeront pas à la phase de groupes. Le tirage au sort aura lieu ce vendredi 27 août à Istanbul à partir de 13h30. Blessé au genou, le jeune défenseur anderlechtois Hannes Delcroix ne figurait pas sur la feuille de match. En face, Loïs Openda, prêté par le FC Bruges débutait la rencontre en pointe de l'attaque de Vitesse.

Les joueurs de Vitesse obtenaient leur premier corner à la troisième minute. Les Néerlandais le jouaient en deux temps pour isoler Wittek à l'entrée du grand rectangle du côté gauche anderlechtois. Le numéro 32 local décochait une frappe déviée par la tête de Cullen qui terminait sa course au fond des filets de Van Crombrugge (4e).

Les hommes de Vincent Kompany se créaient leur première véritable occasion à la 24e minute des pieds de Joshua Zirkzee. L'attaquant prêté par le Bayern Munich frappait de loin et obligeait le portier néerlandais à sortir le ballon qui prenait le chemin de la lucarne. Dans la suite de cette première mi-temps, les Bruxellois ne se montraient pas très dangereux jusqu'au repos.

A peine revenus des vestiaires, les hommes de Vitesse doublaient leur avance, grâce à une nouvelle frappe de Wittek (48e) de nouveau à l'entrée de la surface, du côté droit anderlechtois cette fois.

Les Bataves dominaient le match et Kompany jouait son va-tout avec un triple changement à la 71e minute en faisant rentrer Verschaeren, Dauda et Thelin à la place d'Amuzu, Raman et Zirkzee.

A dix minutes du terme, à l'entrée du grand rectangle, Olsson frappait sur le poteau avant que le ballon ne revienne dans les pieds de Refaelov qui le poussait dans le but vide de Vitesse.

Malgré une pression belge, le score n'évoluait plus jusqu'au coup de sifflet final.

Revivez Vitesse-Anderlecht