Griezmann, Messi, Ronaldo, Lukaku, Mbappé, Pro League: retour sur un mercato complètement fou !

Retour sur les gros dossiers de ce mercato plus dingue que jamais.

Griezmann, Messi, Ronaldo, Lukaku, Mbappé, Pro League: retour sur un mercato complètement fou !
©AFP/BELGA

Messi et Ronaldo, vers un nouveau duel à distance?

Une page du football s'est tournée cet été. Privée d'un nouveau contrat au Barça à cause de solides restrictions budgétaires, la Pulga a mis les voiles vers le PSG. À n'en pas douter, il s'agit là du transfert de l'été. Et le plus gros salaire jamais dépensé pour un joueur de football. Selon Le Parisien, l'Argentin va toucher 41 millions d’euros nets par an. Ce qui fait de lui, évidemment, le joueur le mieux payé de Ligue 1. En tout, le PSG va devoir débourser 120 millions d'euros sur deux ans. Des chiffres qui donnent le tournis.

Son alter ego Cristiano Ronaldo a aussi changé de crémerie cet été. Mais il a fait un choix diamétralement opposé: celui du coeur. Lorgné par Manchester City, tout portait à croire que CR7 allait porter la vareuse de l'ennemi juré. Un nouveau rebondissement a fait capoter le transfert lorsque les Red Devils sont entrés dans la danse. S'il a choisi le club où il a explosé, Ronaldo n'aura pas non plus à se plaindre de sa fiche de paye. Ainsi, son agent historique Jorge Mendes a obtenu un salaire annuel estimé à 31 millions d'euros selon plusieurs médias britanniques. Personne ne fait mieux dans l'histoire de la Premier League.

Connexion en cours

La saga Mbappé: rendez-vous en janvier

L'autre feuilleton du mercato a concerné le gamin de Bondy. Pour une issue différente que Ronaldo et Messi. Le Français est resté malgré ses envies de départ. Mais le PSG ne peut pas se reposer sur ses lauriers. La fusée se retrouvera en fin de contrat l'été prochain. Ce qui signifie qu'à partir de janvier, il peut déjà s'engager avec le club de son choix.

Lors des prochains mois, Leonardo va remuer ciel et terre pour tenter de convaincre son joueur. Selon le Parisien, l'international français a déjà refusé une nouvelle offre de contrat qui aurait fait de lui le joueur le mieux payé au monde. Ce nouveau bail comprenait un salaire estimé à... 46 millions d'euros nets ! Une vraie folie qui prouve qu'il ne sera pas simple pour le PSG de garder sa star.

D'autant plus que le Real Madrid a bombé le torse durant ce mercato. En allant jusqu'à offrir jusqu'à 200 millions d'euros. Un nouveau bras de fer passionnant s'annonce donc durant les prochains mois.

Griezmann, un mercato fou jusqu'aux derniers instants

Une minute ! Voilà à quoi s'est joué le transfert de Griezmann à l'Atletico. Ce mardi, son contrat a été déposé à 23h59. Juste à temps pour valider son retour à l'Atletico Madrid. Sans aucun doute, Griezmann gardera un souvenir mitigé de son aventure catalane. Pour ne pas dire médiocre ! Trop discret, il n'est jamais parvenu à épauler Messi au Barça. Avec le départ du numéro 10, on aurait pu penser que le Français allait se révéler. Il n'en fut rien. Le trône laissé vacant par le sextuple Ballon d'Or a tout de suite été pris par Memphis Depay. Avec 35 buts en 102 apparitions, il ne laissera pas une grande impression aux Socios. Et n'aura jamais justifié l'investissement de 120 millions d'euros en 2019.

Prêté avec une option d'achat estimé à 40 millions d'euros, il aura pour mission de se relancer. Pour enfin redevenir le joueur de classe mondiale qu'il a été. À 30 ans, il n'est pas trop tard.

Romelu Lukaku, symbole de la folie anglaise

Chelsea a cassé sa tirelire pour obtenir Romelu Lukaku (115 millions). Mais globalement, c'est toute la Premier League qui a explosé. Avec 1,35 milliard de dépenses, la crise n'a que très peu touché les clubs britanniques. C’est presque autant que la Série A (552,24), la Bundesliga (416,67) et la Ligue 1 (493,42)... réunis. Le cinquième championnat n'est autre que la Liga avec "seulement" 293 millions d'euros.

C'est bien simple, 7 des 10 transferts les plus chers proviennent de Premier League. Le Belge est d'ailleurs le second dans ce classement derrière Jack Grealish et ses 117,5 millions d'euros pour aller à City.

Une Pro League de tous les records !

114 millions d'euros ! Cette année, les clubs de Pro League n'ont pas lésiné sur les moyens. Il s'agit du sixième championnat le plus dépensier au monde. Juste derrière les cinq grands championnats. Ce chiffre représente presque trois fois plus que la Eredivisie (43 M€ dépensés), le championnat hollandais. À titre de comparaison, c'est plus que lors des deux fenêtres de transfert réunies d'avant covid (saison 2018-2019). À noter également qu'en termes de balance (les ventes moins les achats), la Pro League possède un beau bénéfice de 23 millions (soit six fois moins que l'Eredivisie).

Sans surprise, le Club de Bruges a été le plus dépensier avec plus de 45 millions d'euros d'achats selon Transfermarkt ! Les Blauw en Zwart ont notamment flambé lors du dernier jour avec quatre recrues annoncées (Maouassa 4M€ - Hendry 4M€ - Nusa 2M€ - Izquierdo gratuit).

Autre club dépensier: l'Anwterp. Le Matricule 1 s'est construit une toute nouvelle équipe avec pas moins de onze achats (sans compter les six joueurs arrivés prêtés ou gratuits comme Nainggolan) pour 23 millions d'euros. Le RSCA ferme la marche avec 11,75 Millions. Le Standard (1,15M€) est lui onzième en Belgique car Lommel (5,43M€), un club de D2 a plus dépensé que lui !

Sur le même sujet