"Prison dorée": la presse espagnole fulmine contre le PSG après le transfert manqué de Mbappé au Real

En Espagne, on estime que le PSG est responsable de ce non transfert.

"Prison dorée": la presse espagnole fulmine contre le PSG après le transfert manqué de Mbappé au Real
©AFP

Le Real Madrid a bouclé le transfert d'une pépite française lors de la dernière journée du mercato ce mardi. Mais certainement pas celle que les dirigeants espéraient le plus. Alors qu'Eduardo Camavinga a rejoint la Maison Blanche, Kylian Mbappé est resté du côté de Paris. Pour la presse espagnole, il s'agit d'un coup dans le dos de la part de Leonardo et ses collègues.

Le célèbre Josep Pedrerol, présentateur de l'émission du soir d'El Chiringuito de Jugones,a été le premier à dégainer. "Le PSG n'a pas voulu écouter l'offre de 200 millions d'euros. C'est un autre football. Comment un club peut refuser 200 millions d'euros ? Est-il possible de lutter face à ça ?" s'exclamait-il à la télévision.

Pour Marca, le joueur est le plus pénalisé par cette situation. "Mbappé ne s'attendait pas à une telle attitude de la part du PSG", titre le quotidien madrilène. "Kylian Mbappé n'est pas l'homme le plus heureux du monde en ce moment. Le Français a gardé son sang-froid pendant tous ces mois tendus. Respectueux à l'excès, il a gardé le silence en attendant l'évolution de la situation. Lors de son arrivée lundi dernier au camp d'entraînement de l'équipe de France, il a avoué publiquement : "Je suis calme". Et il était calme car il était persuadé que le PSG, comme il l'avait demandé, accepterait de trouver un accord avec le Real Madrid pour son transfert",explique le journal. Il n'en sera finalement rien.

Dans un tweet, AS illustrait le gamin de Bondy derrière les barreaux d'une "prison dorée".

Il n'y a pas que dans les médias que le transfert fait beaucoup parler. Depuis longtemps, Javier Tebas est en conflit contre le PSG et ses dirigeants qataris. Sur Twitter, le président de la Ligue de football espagnole a égratigné une nouvelle fois le PSG. "Les clubs États sont aussi dangereux pour l'écosystème du football que la Super League, commence-t-il. "Nous avons critiqué la Super League parce qu'elle détruit le football européen et nous sommes tout aussi critiques à l'égard du PSG. Pertes de Covid +300 millions d'euros ; recettes TV en France -40 % ; et +500 millions d'euros en salaires ? Cela n'est pas tenable."

Après la fin du mercato, une publication de Mbappé sur Instagram a semé le trouble sur les désirs du joueur. Il s'agissait en fait d'un repost que l'un de ses amis. "Respect mon frère pour ton professionnalisme. Reprogramme tes rêves pour bientôt… La vie est belle. Tu es le meilleur…" Cette story est restée quelques minutes en ligne, avant d'être supprimée par le champion du monde 2018. De quoi laisser penser qu'il a toujours le Real en ligne de mire ?

"Prison dorée": la presse espagnole fulmine contre le PSG après le transfert manqué de Mbappé au Real
©INSTAGRAM

Une chose est certaine: le Real a perdu une bagarre mais pas la guerre. Le club a démontré qu'il était prêt à tout pour obtenir sa signature. Mbappé le sait également. En janvier, il pourra s'engager en faveur du club de son choix. Le PSG a déjà annoncé qu'il était prêt à faire des folies pour le prolonger. Tandis que l'attaquant est une lubie de Florentino Perez de longue date. Un nouveau bras de fer commence. Pour la même issue? Réponse d'ici quelques mois !

Sur le même sujet