Roberto Martinez pas inquiet après les deux buts encaissés: "Nous avons eu une réaction mature"

Les réactions des Diables après la victoire des Diables contre l'Estonie (2-5).

Roberto Martinez pas inquiet après les deux buts encaissés: "Nous avons eu une réaction mature"
©BELGA
Rédaction en ligne

Courtois: "C'était important de gagner ce soir. Dans ces matchs-là, c'est toujours difficile d'encaisser deux buts. On doit encore travailler toute la semaine sur ça. On a changé le marquage des joueurs à la mi-temps, on doit analyser tout ça aussi. Il y a eu des nouveaux joueurs, on a bien combiné et on a bien joué. Dimanche, ce sera mieux."

Saelemaekers: "J'ai essayé de donner le maximum dans ce match. La victoire est au bout, c'est le plus important. Je me suis bien senti avec l'équipe, j'ai bien intégré le groupe. Je vais essayer de m'appliquer pour ne plus prendre de carte. Le coach a apprécié mon football. Après mon erreur, je ne me suis pas démonté et j'ai tout donné."

Foket: "Je suis très content, je ne marque pas beaucoup et cela me fait plaisir de marquer. Ma première pensée a été pour Carrasco qui m'a fait une belle passe sur mon premier but en équipe nationale. J'étais déjà venu ici mais j'étais resté en tribune. Je suis donc très content d'avoir pu me montrer."

Sambi Lokonga: "Content de ma première cap, c'est beaucoup de travail jusqu'ici. Le coach m'a demandé de faire jouer l'équipe, il ne voulait pas que l'équipe se relâche. C'est une bonne période pour moi et ma famille mais il faut rester les pieds sur terre. C'est clairement une bonne période pour moi et j'espère que ça va continuer."

Martinez: "Les trois points sont importants. Gagner 2-5, c'est bien. Même si on a encaissé deux buts. On savait que leurs attaquants pouvaient nous faire mal. Nous aurions pu inscrire plus de goals aussi. Mais je suis content de la réaction de mes joueurs. Elle est assez mature. Sur le premier but, les Estoniens entre bien dans la partie. Par rapport au second, les changements effectués ont un peu perturbé l'équipe. Donc c'est sûrement plus de ma faute que des joueurs."