Le public a vibré pour son retour au stade: la ola était de sortie après vingt minutes

Ils étaient 21 416 spectateurs de retour au stade Roi Baudouin. Ils n’ont pas été déçus.

Bleus Frédéric

Il fallait retrouver la route du stade, partir à l’heure pour ne pas être pris au piège dans les bouchons, avoir son Covid Safe Ticket (et son masque pour certains…). Deux jours après un Memorial Van Damme à l’ambiance électrique, le Heysel accueillait à nouveau un match des Diables rouges.

Ce n’était plus arrivé depuis le 8 octobre 2020, et un match amical contre la Côte d’Ivoire qui avait provoqué une petite frustration, en raison d’un accès compliqué au stade, à cause du coronavirus et de ses tracas administratifs, déjà.

Ce dimanche soir, le public belge - "le meilleur du monde", a lancé le speaker avant la rencontre - a donc pu revoir son équipe nationale. À la vue du stade Roi Baudouin qui se remplissait au fur et à mesure, il est possible que certains sont arrivés en retard pour le coup d'envoi, quand les autres ont poussé les premiers cris pour applaudir les Diables qui débutaient leur échauffement au son de Freed from Desire, de Gala.

Quand Eden Hazard et ses équipiers ont rejoint les vestiaires, quinze minutes avant le match, quelques applaudissements sont descendus des tribunes, et les supporters ont pu se lâcher quand ils ont été invités à crier les noms des Diables, à l’annonce des compositions des équipes.

Romelu Lukaku, pour sa centième cape, a forcément reçu un accueil privilégié. C’était le premier pic d’ambiance pour le public, dont une partie n’a pas toujours été tendre avec l’attaquant. Big Rom, pour l’occasion, a reçu, de Peter Bossaert et Robert Huygens, le CEO et le président de la fédération, une photo encadrée, en attendant sa casquette, comme pour tous les Diables centenaires.

Il y eut aussi un moment de recueillement, qui s’est transformé en minute d’applaudissements à la mémoire de Wilfried Van Moer, puis le public a pu fêter un but, après moins de dix minutes, de Lukaku forcément.

L’ambiance était bien installée, les tambours du Van Damme ont passé le week-end à animer la soirée de foot, et la première ola a été lancée un peu après la 20e. Le public était bien de retour, et quelques coups d’éclat ont rendu la soirée plus belle, à l’image de ce dribble de Courtois devant Vydra ou du deuxième but, de Hazard.

Le gardien du Real Madrid a été applaudi personnellement, en première période, et encore plus après ses deux arrêts décisifs, à 2-0. En fin de match, Eden Hazard et Romelu Lukaku, remplacés, ont reçu une standing ovation. Il y avait un air de déjà-vu.