Un nouveau match exceptionnel d'Hazard avec les Diables: "Il a fait vibrer la foule"'

Eden Hazard a été l’auteur d’un but et d’un match à son image : exceptionnel.

Il est de retour. Un peu moins de deux ans après son dernier but avec les Diables, Eden Hazard a retrouvé le chemin des filets. Et il a également offert un peu de magie aux fans présents au stade Roi Baudouin pour le retour du public, à l’image de cette talonade décisive sur le but d’Alexis Saelemaekers.

"Cette communion avec le public était exceptionnelle", se réjouissait le capitaine belge au micro de la RTBF. "Quand on joue au foot, c'est pour vivre des moments avec les fans. On ne les avait plus vus depuis longtemps et le retrouver de la sorte, en marquant trois buts contre la meilleure équipe du groupe, c'est parfait."

Et cela permet d'oublier, petit à petit, l'Euro 2020. "On a vécu une désillusion. Tout le monde s'attendait à plus de notre part. On n'a pas réussi à atteindre l'objectif mais on a envie de se baser là-dessus pour faire mieux à l'avenir. Chaque année, on emmagasine un peu plus d'expérience. Et si on donne à chaque fois le meilleur de nous-même, comme ce dimanche soir, c'est encourageant."

Car plusieurs choses ont plu au Brainois. "Romelu (Lukaku) a encore marqué, Thibaut (Courtois) a fait un grand match, moi j'ai marqué (rires). Cela faisait longtemps. Je ne me souviens même pas de mon dernier but en équipe nationale. Mais je me suis bien senti ce dimanche. Le coach avait mis en place un système de jeu dans lequel je ne devais pas trop défendre donc c'était parfait (sourire). Le plan était de nous trouver rapidement en reconversion et ça a bien fonctionné. On a vu de belles combinaisons. Dommage d'avoir concédé quelques occasions mais globalement, on a montré de belles choses."

Et lui aussi. "J'ai pris beaucoup de plaisir. C'est clair que j'ai eu du mal à enchaîner ces derniers mois mais j'espère que désormais, ça va aller. Si j'enchaîne, je sais que je serai bon. Je n'ai que ça en tête : je veux que le corps suive."

Afin qu’il puisse continuer à délivrer des prestations comme celle de ce dimanche. Qui sont la raison pour laquelle toute la Belgique aime Hazard.

“Mon fils sur le terrain? Maman était trop tard...”

L’homme du match Lukaku prétend ne pas s’être pris volontairement sa carte jaune.

Romelu Lukaku a savouré les applaudissements du public. Son fils Romeo aurait dû lui donner le cadre à l'occasion des 100 matchs. "Mais je crois que maman était trop tard au stade", sourit Lukaku, une dizaine de minutes après la fin du match. "Non, Romeo n'est plus là. Il était fatigué."

Lukaku s'est à nouveau pris une carte jaune. Grâce à cette carte, il est suspendu pour le match à Kazan. "Je veux jouer tous les matchs", essayait de faire croire Lukaku. "J'ai surtout essayé de montrer mes qualités défensives, qui sont... dramatiques."

Avec son 67e but en 100 matchs, la soirée de Lukaku était réussie. "Je suis surtout content d'avoir gagné le match. On a marqué trois buts et on n'a pas encaissé. C'est un soulagement parce qu'on avait eu beaucoup de problèmes en Tchéquie. On a fait un bon match, sauf qu'on n'était pas affûtés en remontant sur le terrain en seconde mi-temps. L'arrêt de Thibaut nous a réveillés. 2-0 est le résultat le plus dangereux. S'ils étaient revenus au score, le match n'était pas fini."

Lukaku ne rentre pas directement en Tchéquie. "Je vais passer une échographie parce que j'ai un petit problème à la cuisse depuis un certain temps."

“Eden a fait vibrer la foule”

Roberto Martinez était un coach heureux. Et il a particulièrement aimé les prestations offensives de Lukaku et Hazard.

Trois buts marqués, aucun but encaissé, des attaquants qui marque et un gardien qui sort de grands arrêts. Roberto Martinez avait forcément de multiples raisons d’être satisfait après la victoire des Diables rouges, ce dimanche.

"On a défendu et on a attaqué à onze, c'est ce qui me satisfait le plus", expliquait le coach fédéral après le match. "C'est impossible d'avoir un résultat sans cela. J'ai trouvé que l'équipe a été très intelligente, les joueurs ont été bons mais on peut toujours faire mieux. Le début de la deuxième période aurait, par exemple, pu être meilleur. Mais on travaille tous les jours à l'entraînement pour s'améliorer, encore et encore. Et on voit que ce travail paie. C'était une vraie victoire collective."

Que la Belgique doit, en partie, à deux de ses stars : Romelu Lukaku et Eden Hazard. "Il est impossible de ne pas citer Romelu pour son centième match avec les Diables rouges. La soirée lui était dédiée et il a répondu présent. On a pu constater à quel point il était devenu une véritable idole pour les supporters."

Un statut que l'attaquant de Chelsea, partage avec son capitaine, un certain Eden Hazard. "Après le match, je lui ai dit que je voulais le voir jouer 90 minutes mais on doit se montrer rationnels. Cela aurait pu être un risque de ne pas le remplacer. Mais il a fait vibrer la foule, on l'a vu prendre du plaisir. Cela faisait longtemps. C'est top de le revoir au top."

Et ça donne, forcément, encore un peu plus de consistance à notre équipe nationale.