Une équipe des Diables inédite se contente du minimum face à la Biélorussie mais se rapproche fortement du Qatar! (0-1)

Les Diables ont gagné mais c'est à peu près tout ce qu'il faut retenir de ce déplacement contre la Biélorussie.

Rédaction en ligne

Trois points et puis c'est tout. Comme prévu, les Diables ne garderont pas un souvenir impérissable de leur voyage à Kazan. Avec une équipe largement remaniée, la Belgique n'a pas montré grand-chose. Préféré à Benteke, Batshuayi a eu deux grosses occasions. Mais il n'a pas eu la même réussite que d'habitude.

Finalement, l'éclaircie est venue de Praet... grâce à Saelemaekers. Le second a réalisé un beau petit pont que le premier est parvenu à convertir par une belle frappe croisée. Ensuite? Circulez, il n'y a rien à voir. Si le latéral droit a une nouvelle fois marqué des points, on ne peut pas dire que Lukebakio ou Trossard soient sortis du lot. L'attaquant de Wolfsburg a été assez discipliné. Bon dans le replacement, il n'a en revanche pas assez pesé offensivement. Tandis que l'ailier de Brighton n'a jamais fait un bon usage du ballon et a semblé sans idée.

Monté au jeu, Hazard a bien donné quelques frissons aux téléspectateurs. Grâce notamment à un coup franc bien repoussé par le gardien biélorusse. Finalement, Roberto Martinez et ses hommes ont eu ce qu'ils étaient venus chercher: les trois points. Avec un neuf sur neuf lors de ce rassemblement de septembre, ils s'installent encore un peu plus en tête du groupe. Ils ont désormais neuf points d'avance sur la République Tchèque et le Pays de Galles. Les Britanniques ont d'ailleurs déçu leur public avec un match nul contre l'Estonie à domicile. Ce qui les condamne presque à ne plus pouvoir jouer la première place du groupe. L'autre bonne nouvelle pour les Diables.

Revivez la rencontre: