Auteur d'un doublé, Ronaldo offre la victoire à Manchester United pour son retour en Premier League!

Un retour à Old Trafford tout bonnement tonitruant pour le Portugais de 36 ans.

Auteur d'un doublé, Ronaldo offre la victoire à Manchester United pour son retour en Premier League!
© AFP
AFP

Douze ans après, la magie opère encore. Pour son retour au "Théâtre des Rêves", Cristinalo Ronaldo a enchanté Manchester United est ses fans avec un doublé, une victoire 4-1 contre Newcastle et une première place au classement à la clé.

Certes, on n'en est qu'à la quatrième journée de la Premier League et trois équipes peuvent encore les en déloger d'ici lundi soir, mais il était difficile d'imaginer retour plus réussi pour le "fils prodigue", sous les yeux de Sir Alex Ferguson, présent en tribune.

Mentor du jeune joueur qu'il avait détecté au Sporting Portugal et guidé patiemment dans ses premiers pas vers l'excellence, l'Ecossais a aussi été un acteur de l'ombre mais décisif dans le "détournement de transfert" opéré au détriment de City où le Portugais semblait sur le point de s'engager avant d'opter pour son club de coeur.

Dès avant le match, l'ambiance était électrique autour d'Old Trafford, des centaines et des centaines de fans arborant le maillot rouge floqué du nom du Portugais et du mythique numéro 7 qui avait été le sien de 2003 à 2009.

Ole Gunnar Solskjaer s'était montré assez vague sur le temps que "CR7" passerait sur la pelouse, se contentant de dire vendredi qu'il aurait "un rôle à jouer" dans le match.

Une attaque de rêve à roder

Mais imagine-t-on Cristiano Ronaldo simple remplaçant pour son retour sur la pelouse où il s'est révélé au monde entier ?

Dès avant le coup d'envoi, le quintuple Ballon d'Or avait eu droit à une ovation digne des plus grands héros sportifs pour son retour à la maison, après avoir quitté la Juventus en toute fin de mercato estival.

Les supporters l'avaient aussi acclamé à chaque fois qu'il avait marqué lors de l'échauffement, comme pour s'échauffer la voix de façon prémonitoire.

La composition de départ, où il côtoyait Jadon Sancho, l'une des autres recrues majeures de United cet été et Mason Greenwood en attaque, soutenus par des créateurs du calibre de Paul Pogba et Bruno Fernandes, avait de quoi mettre des étoiles dans les yeux de tout amateur de foot.

La réalité s'est révélée - de façon tout à fait prévisible et normale - un peu plus laborieuse et il faudra roder les automatismes.

Mais si tout n'a pas été parfait, le scénario du match, face à un Newcastle très accrocheur, malgré sa 19e place avec 1 petit point, n'a finalement fait que rajouter du piment à la belle histoire.

Des rêves de titres plein la tête

Après plus de 45 minutes à butter sur la défense des Magpies, c'est bien à Ronaldo qu'est venu l'honneur d'ouvrir le score.

Ce 119e but en rouge ne restera pas au Panthéon de ses plus belles réalisations, le Portugais n'ayant eu qu'à pousser au fond des filets un ballon relâché par le gardien Freddie Woodman après une frappe de Mason Greenwood (1-0, 45+2).

Il n'en a pas moins célébré ce but comme tous les autres, avec son saut et sa réception bras tendus et légèrement écartés, au poteau de corner, sous un vacarme assourdissant des 76.000 spectateurs.

Ce but a ôté un poids des épaules mancuniennes et quand Newcastle a réussi à égaliser au retour des vestiaires Javier Manquillo (1-1, 56e), c'est à nouveau Ronaldo qui a remis l'équipe dans le droit chemin.

Idéalement lancé par Luke Shaw, le Portugais a couvert son ballon comme il sait si bien le faire pour placer le placer sous le gardien d'une frappe à ras de terre du gauche (2-1, 62e).

Les buts de son compatriote Bruno Fernandes (3-1, 80e) et celui de Jesse Lingard (4-1, 90+3), sur deux passes décisives de Pogba ont donné une belle ampleur au succès des Mancuniens dont les supporters vont se coucher avec des rêves de titres plein la tête.