Coup d’envoi retardé, pétard lancé sur Romo: les amendes vont pleuvoir au Standard

Le Standard n’a pas encore reçu le montant des amendes (salées, au moins 25 000 €) qu’il va se voir infliger suite au débordement de ses supporters à Malines que voilà déjà le club liégeois sous le coup de nouvelles amendes.

Coup d’envoi retardé, pétard lancé sur Romo: les amendes vont pleuvoir au Standard
©BELGA

La première (qui devrait être de 1 000 €) sera infligée suite à l'usage de matériel pyrotechnique avant la rencontre. Le nuage de fumée créé par l'utilisation de fumigènes a limité la visibilité et a postposé de quelques minutes le coup d'envoi du match. L'incident de fin de rencontre, avec un pétard envoyé depuis la T4 à quelques centimètres du pauvre Romo (bien sonné après coup), ne restera pas non plus sans suite.

Il sera spécifié dans le rapport de l'arbitre et du match delegate, ce qui devrait aboutir à une convocation du Standard devant le Comité disciplinaire de l'Union belge. S'il est identifié, le supporter qui a jeté le projectile pourrait également être poursuivi par le club liégeois et/ou par la cellule football du ministère de l'intérieur. Avec une amende et une possible interdiction de stade à la clé. Malgré les circonstances, Marc Brys a souligné, en conférence de presse, le geste de Bruno Venanzi après le match. "Il est venu s'excuser auprès de notre gardien pour le comportement irresponsable de certains supporters du Standard", a précisé le coach d'OHL.

Sur le même sujet