Kompany pas satisfait de ses joueurs: "On était en forme… avant le match"

Vincent Kompany était énervé par la prestation de l’arbitre… et de certains joueurs.

Kompany pas satisfait de ses joueurs: "On était en forme… avant le match"
©BELGA

On a rarement vu Vincent Kompany aussi énervé qu’après ce match à Saint-Trond. Il avait plusieurs raisons de râler.

1 L'arbitre sur le 2-2. "Je comprends la frustration de Saint-Trond par rapport au premier penalty. Mais j'ai le même sentiment par rapport au 2-2. On reçoit des consignes comme quoi on ne peut plus faire un bloc. Or, sur cette phase, ils sont deux à faire écran sur Murillo. Un des deux est en position hors-jeu, l'autre l'embrasse littéralement. Cette phase peut servir d'étude de cas. Mais ni l'arbitre, ni le VAR n'interviennent. Il faut qu'on sache quoi."

Malgré la succession de matchs problématiques avec Boucaut, Anderlecht ne va pas récuser l'arbitre. Kompany : "Il faut qu'on continue à se comporter comme Anderlecht. Je ne fais pas exprès de parler de l'arbitrage quand c'est un match sifflé par Boucaut."

2 Le "jour sans" de son équipe. "Je peux être calme dans beaucoup de situations, mais je peux vous promettre qu'il y a des choses que je n'accepte vraiment pas. Chaque semaine, il y a une grosse concurrence entre mes joueurs offensifs. Il y en avait beaucoup qui étaient en forme… avant le match. Jusqu'à cette rencontre, on était l'équipe de Division 1 contre qui l'adversaire tirait le moins au but. Ici, à Saint-Trond, a eu un grand nombre d'occasions. Mais je n'étais pas content du pressing non plus, ni de la construction dans l'entrejeu, ni de la façon dont on a libéré les espaces, ni de la pénétration dans le dos de la défense de Saint-Trond. Beaucoup de joueurs n'ont pas atteint notre niveau. Et moi, je suis responsable du fait que les joueurs atteignent leur niveau."

3 La succession de matchs nuls. "Je ne m'inquiète pas par rapport à la série de victoires qu'on va réaliser. Mais ce qui me frustre, c'est que sur base de nos matchs précédents qu'on méritait de gagner, cela n'aurait pas été un scandale de gagner ici à Saint-Trond, même si on ne méritait pas la victoire."

4 Les trêves internationales épuisantes. "C'est vrai que Murillo est rentré vendredi soir et qu'il ne s'est entraîné que 30 minutes samedi. Et c'est vrai que contre Malines, en première mi-temps, mon équipe était également très décevante. Mais je ne veux pas que cela devienne une habitude. Et je ne veux surtout pas que ce soit une excuse. On n'a pas d'excuses pour ce match nul."