Un doublé de Messi permet au PSG de battre Leipzig, l'Atletico craque face à Liverpool, le Real surclasse le Shakthar 0-5

Six matchs avaient lieu simultanément, mardi soir, dans le cadre de la 3e journée de Ligue des Champions.

Belga avec Rédaction

PSG - RB Leipzig

Après la défaite de Bruges contre Manchester City , le Paris SG, un temps mené au score, a difficilement battu le RB Leipzig (3-2), grâce à un but de Kylian Mbappé et un doublé de Lionel Messi, mardi lors de la 3e journée de la Ligue des champions.

Dans un match où Paris n'a pas montré une grande maîtrise du jeu, Mbappé et Messi ont suffi à transformer le plomb en or avec un but (9e), une passe décisive et un penalty provoqué pour le premier, et un doublé (67e, 74 s.p.) pour le second, panenka à la clé.

De quoi effacer les buts d'André Silva (28e) et Nordi Mukiele (57e), qui ont mis en lumière les carences défensives de Paris. Sans conséquence pour cette fois, puisque le PSG (1er, 7 pts) est bien parti pour se qualifier pour les huitièmes, malgré un ultime penalty raté dans les dernières secondes par Mbappé (90e+5).

Dans l'autre rencontre du groupe, Manchester City a rebondi après sa sortie de route au Parc des Princes fin septembre (2-0): les Citizens (6 pts) n'ont pas fait de détail sur la pelouse du Club Bruges (5-1) et talonnent Paris en tête du groupe.

Atletico Madrid - Liverpool

Liverpool au forceps, Griezman du rire aux larmes

Liverpool est sorti vainqueur du bras de fer contre l'Atlético Madrid 3-2 mardi lors de la 3e journée de Ligue des champions, un match haletant marqué par deux doublés de Mohamed Salah et d'Antoine Griezmann et par l'expulsion de l'attaquant français (54e).

Réduits à dix, les Madrilènes ont concédé un pénalty transformé à la 78e par Mohamed Salah, qui avait auparavant ouvert le score à la 8e minute sur une frappe déviée par James Milner et qui a encore une fois porté Liverpool vers la victoire et la première place du groupe B.

Mais les Colchoneros garderont en travers de la gorge le scénario fou de cette soirée. Quelques minutes après le pénalty marqué par Salah, les Madrilènes ont à leur tour bénéficié d'un pénalty, annulé par l'arbitre après visionnage vidéo, à cinq minutes du terme.

L'affiche de la 3e journée de C1 a tenu sa promesse, avec des rebondissements à foison et une issue incertaine jusqu'au bout.

Alors que les Reds ont pris rapidement pris l'avantage 2-0 grâce à une déviation de Milner et une magnifique reprise de volée de Naby Keita à la 13e minute, les hommes de Diego Simeone, qu'on croyait au bord du gouffre après un quart d'heure de jeu, ont vite répondu grâce à leur "Petit Prince" Antoine Griezmann.

Griezmann a tout connu en l'espace d'une heure : le bonheur, avec ses premiers buts marqués à domicile depuis son retour à l'Atlético cet été, et la désillusion, avec son expulsion dès la 54e minute sur carton rouge direct.

Alors que l'Atlético était mené 2-0, Griezmann a dévié un centre-tir de son capitaine Koke dans les cages d'Alisson (20e), son premier but au Wanda-Metropolitano depuis son retour (il avait déjà marqué à San Siro contre l'AC Milan en C1).

Puis à la 34e, "Grizou", servi par Joao Felix dans l'axe, a réussi à déborder Virgil Van Dijk et à tromper Alisson en taclant le ballon du gauche pour égaliser à 2-2. Diego Simeone explose et célèbre de manière effusive. Mais la joie sera de courte durée.

Dès le retour des vestiaires, Griezmann, sur un petit nuage, touche l'oreille de Roberto Firmino avec son crampon sur un ballon aérien disputé et l'arbitre allemand Daniel Siebert lui adresse un carton rouge direct à la 54e minute. Griezmann tente de protester, en vain.

C'est le premier joueur de l'histoire de la Ligue des champions à être exclu après avoir marqué deux buts.

Inter Milan - FC Sheriff

L'Inter Milan est venu à bout du Sheriff Tiraspol (3-1). L'Inter a pris les devants via Dzeko (34e), mais les Moldaves sont revenus en début de deuxième mi-temps grâce à un but de Thill (52e). Vidal (2-1, 58e) et de Vrij ont placé les champions d'Italie à l'abri (3-1, 67e).

Le surprenant Sheriff Tirsapol demeure en tête du groupe D, à égalité avec le Real Madrid, 6 points. L'Inter, qui compte 4 points, est 3e, devant le Shakhtar, 1 point.

Shakhtar Donetsk - Real Madrid

Le Real Madrid s'est replacé dans la course à la première place du groupe D en écrasant le Chakhtior Donetsk à l'extérieur (5-0) mardi lors de la 3e journée de Ligue des champions.

Emmenés par les performances remarquables de Vinicius Junior et de Benzema, les hommes de Carlo Ancelotti remontent à la deuxième place, à égalité de points (6) avec le Sheriff Tiraspol, battu par l'Inter Milan (3-1).

Dominateurs dans l'ensemble de la rencontre (23 tirs, 10 cadrés), les Madrilènes ont dû patienter peu avant la mi-temps pour être récompensés. Sur une longue passe de Lucas Vazquez à destination de Karim Benzema, le capitaine du Chakhtior Sergiy Krystov a trompé son propre gardien (37e).

Les Merengue ont ensuite déroulé dans le deuxième acte. Luka Modric a délivré une superbe passe pour Vinicius JR (51e), l'un des hommes de la rencontre.

A peine cinq minutes après son ouverture du score, le Brésilien a cette fois-ci compté sur son talent pour se jouer de la défense ukrainienne et permettre au Real de prendre le large (56e), avant de délivrer une passe décisive pour Rodrygo (64e).

A plusieurs reprises, Karim Benzema a manqué de peu d'alourdir la marque. l'attaquant français a finalement été récompensé en fin de rencontre pour clore la soirée parfaite espagnole (91e) et inscrire son 290e but sous le maillot madrilène.

De son côté, le Chakhtior, dernier du groupe, a créé trop peu de danger pour espérer un exploit. Avec un point pris en trois rencontres, la qualification semble compromise.

Ajax - Borussia Dortmund

Trois matches et trois succès pour l'Ajax Amsterdam (9 pts), qui n'a fait qu'une bouchée du Borussia Dortmund (6 pts) dans ce qu'on présentait pourtant comme la finale pour la première place du groupe C.

Mais le club néerlandais a frappé à quatre reprises (4-0), dont un nouveau but (le 6e en C1 cette saison) de l'attaquant franco-ivoirien Sébastien Haller, alors qu'Erling Haaland, le géant du BVB, restait muet. Et voilà l'Ajax très proche de retrouver les huitièmes de finale de Ligue des champions, trois ans après avoir atteint les demi-finales en 2019.

Dans l'autre rencontre, qui opposait les deux perdants des deux premières journées, c'est le Sporting Portugal qui s'est relancé 4-1 sur le terrain de Besiktas.

FC Porto - AC Milan

L'AC Milan, actuel leader de la Serie A, a logiquement subi sa troisième défaite de rang en Ligue des champions sur la pelouse de Porto (1-0), mardi lors de la 3e journée du groupe B.

L'équipe italienne, impuissante offensivement, a cédé sur un but de l'international colombien Luis Diaz (1-0, 65e) après une avalanche d'occasions pour le FC Porto.

Au classement, Milan occupe toujours la dernière place de la poule sans le moindre point inscrit, derrière le FC Porto (4 pts, 3e). Liverpool a conservé sa place de leader (9 pts) en s'imposant (3-2) sur la pelouse de l'Atlético Madrid (4 pts, 2e).

Décimés par les blessures et les infections au Covid-19, les Milanais ont réalisé un match désastreux.

Les Rossoneri ont été gênés par le pressing haut de l'équipe portugaise et ont vite vu les situations chaudes se multiplier sur leur but.

Une frappe de Luis Diaz a d'abord heurté le poteau (5e) avant que Mehdi Taremi ne gâche des occasions en manquant le cadre par trois fois (18e, 24e, 28e).

L'équipe lombarde, qui n'a pas effectué le moindre tir avant la pause, a de nouveau subi outrageusement au retour des vestiaires.

Après de nouvelles tentatives non cadrées de Taremi (48e) et Mateus Uribe (56), et un arrêt de Tomori sur un tir d'Otavio (52e), Luis Diaz a fait sauter le verrou milanais d'une frappe limpide à ras de terre en récupérant le ballon à la suite d'un duel entre Taremi et Bennacer (1-0, 65e).

L'entrée de Zlatan Ibrahimovic (58e) n'a rien changé à la physionomie de la rencontre. Le géant suédois s'est bien essayé sur coup franc aux 30 mètres mais son tir s'est envolé loin au-dessus des cages portugaises (62e).

Jusqu'au coup de sifflet final, l'AC Milan a continué d'essuyer les vagues du FC Porto mais sans encaisser davantage de buts. Les hommes de Stefano Pioli n'auront tiré que quatre fois au cours du match.

Revivez notre multilive de la Ligue des champions: