Guido De Pauw, le fan de Manchester City agressé à Bruges, est sorti du coma: "On lui a tout raconté, des larmes ont coulé sur ses joues"

Mardi dernier, Guido De Pauw, un fan de Manchester City a été agressé par un supporter brugeois. Il est sorti du coma mais il ne se souvient de rien.

Guido De Pauw, le fan de Manchester City agressé à Bruges, est sorti du coma: "On lui a tout raconté, des larmes ont coulé sur ses joues"
©AFP

Son fils, Jurgen, s'est confié à nos confrères d'Het Laatste Nieuws. Il raconte le quotidien de son père qui se remet encore de ses blessures, lui qui est toujours hospitalisé à Gand. “Il essaie de parler et se déplace bien", rassure-t-il. Même s'il gardera des séquelles de l'agression subie après la rencontre. “Il conservera sûrement des lésions cérébrales en raison des coups portés. Nous ne savons pas encore quelles seront les conséquences exactes. Cela reste à voir. Mais pour être honnête, nous sommes déjà très soulagés. Les médecins assurent que cette évolution est très positive."

Une fois qu'il avait retrouvé ses esprits, Guido a demandé à ses proches ce qui lui était arrivé. “Nous avons soigneusement raconté à mon père ce qui s’est passé. Les larmes ont coulé sur ses joues", poursuit Jurgen à nos confrères. “Mon père a réagi avec émotion et a été très touché. À tel point qu’à un moment donné, son corps a commencé à trembler. Nous essayons de lui épargner toute information supplémentaire. Sinon, papa est trop agité et inquiet. Cela ne favorisera pas son rétablissement. Nous lui avons dit de ne pas s’inquiéter. Que la police a arrêté les auteurs. Et que les supporters du Club de Bruges ont pris soin de lui.”

Jurgen a également confié que toute la famille était très touchée par les marques de soutien reçues. Surtout, celle en provenance de Manchester City. Ce weekend, les coéquipiers de Kevin De Bruyne se sont échauffés avec un t-shirt floqué du message "On pense à toi, Guido". La veille, Guardiola arborait le même message lors de la conférence de presse. “C’est beau de leur part. Tout le monde connaît et voit Manchester City comme le club de foot des gros sous. Mais il montre avec cette attitude qu’il est ce petit club familial d’antan. C’est vraiment classe qu’ils soutiennent autant mon père.”, apprécie Jurgen, qui ne l'a pas encore dit à son père. “Nous n’avons pas encore osé lui dire. Ce serait trop difficile à gérer pour le moment".

L'agresseur de Guido et son complice restent en prison pour une durée d'un mois supplémentaire. "C'est une bonne nouvelle", conclut Jurgen.