Eden Hazard sur le départ? En Espagne, deux visions s'opposent !

Le sujet brûle les lèvres des journalistes espagnols.

Eden Hazard sur le départ? En Espagne, deux visions s'opposent !
©BELGAimage

Comme nous vous l'expliquions récemment, Eden Hazard est dans une impasse au Real. Si les blessures ont freiné sa progression, c'est maintenant l'explosion de Vinicius Jr qui bloque le numéro 7. Selon nos confrères d'ABS, le Real Madrid a "mis Hazard sur le marché".

"Un club comme le Real Madrid peut attendre une star pendant un an ou deux ans. Mais si après la troisième année cela ne marche toujours pas, cela ne peut pas continuer comme cela", précise le média. "Sa situation contraste avec son énorme salaire. En effet, avec Bale, il est le plus élevé de l'effectif et il émarge à 12 millions d'euros nets par saison. Sans compter ses bonus et sa clause libératoire qui s'élève à 300 millions."

Pour ABS, un départ est la seule solution. "Dans cette situation compliquée, son rôle de star s'estompe. Et le Real le place clairement sur le marché. Car si le joueur veut partir dans deux mois afin de trouver une équipe où il reçoit plus de considération, la Maison Blanche ne s'y opposera pas. Ancelotti lui a montré qu'il était le dernier de la file ce qui signifie qu'il est transférable. Cette troisième saison a été décisive pour qu'il prenne une décision sur son avenir et ses performances révèlent qu'il ne peut pas continuer ainsi au Real Madrid. Il le sait lui-même."

La question est surtout de savoir où Eden Hazard va pouvoir rebondir? "Eden, comme ils l'appellent tous à Madrid, a besoin d'être un protagoniste essentiel de son équipe. Il a besoin de mener l'attaque. Une fois qu'il n'est pas important dans son équipe, comme c'est le cas maintenant, il ne joue pas bien. En Angleterre, il était un leader. Mais au Real il ne l'est pas. Il veut un endroit où il sera le numéro un en attaque. Comme en Angleterre lors de sa grande époque", conclut le papier publié ce lundi.

Marca, un autre son de cloche

Heureusement, tous les médias ne s'accordent pas sur cette version. Ce qui brouille considérablement les pistes à propos d'un éventuel départ. Ce lundi, Marca, quotidien très proche du Real donc plus crédible, annonce que Hazard "souhaiterait être patient: aucun plan n'est concret pour quitter Madrid cet hiver", titre le journal.

"La phrase de Carlo Ancelotti a mis la question sur la table. Mais l'option de partir n'est pas actuellement dans la tête du joueur." Nos confrères balayent même une piste évoquée outre-Manche. "En Angleterre, on prétend que Newcastle serait intéressé à acquérir ses services. Après avoir été acquis par le nouveau propriétaire, Hazard permettrait de frapper un grand coup sur la table. Mais aucun contact n'a été établi et le joueur n'est pas intéressé par ce projet. Pour l'instant son objectif est de jouer avec le Real Madrid."

Surtout, la bonne nouvelle est que sa relation avec Ancelotti n'est pas mauvaise malgré le peu de temps de jeu dont il dispose. "Le Belge sait qu'il n'a pas d'autre choix que d'être patient et de travailler." Même s'il ne se satisfait pas de son sort actuel. Ce qui est plutôt une bonne nouvelle. "Certes, il est mécontent de sa situation au Real Madrid. Et il sait qu'il ne répond pas aux attentes. Mais il veut changer cette tendance et rendre à Madrid une partie du lourd investissement que le club a réalisé pour lui. Pour l'instant, les statistiques sont mauvaises, avec cinq buts depuis son arrivée. Mais le joueur pense qu'il ne lui manque qu'un déclic pour redevenir lui même et enfoncer les portes de l'équipe."

Pour Marca, Hazard a des chances d'être titulaire cette semaine contre le Shakhtar. "Il peut espérer entrer dans le onze. Avec Rodrygo blessé et Asension loin de son meilleur niveau, Hazard attend un signal d'Ancelotti. Même s'il doit jouer à droite, un poste qu'il aime moins."

Contre le Shakhtar, il a l'espoir d'entrer dans le onze. "Avec Rodrygo blessé et Asensio loin de son meilleur niveau, il espère un coup de pouce d'Ancelotti, même si c'est à droite. Et sinon, dans le pire des cas, profiter davantage de ces sept dernières minutes de jeu qu'il lui offre ces derniers temps", conclut le journal.