Clubs Belges en Europe : la Gantoise partage avec le Partizan Belgrade (1-1), Genk fait égalité contre West Ham (2-2), l'Antwerp assomée par le Fenerbahçe (0-3)

Les deux premiers résultats des clubs belges engagés dans les ligues européennes sont tous les deux des partages.

Clubs Belges en Europe : la Gantoise partage avec le Partizan Belgrade (1-1), Genk fait égalité contre West Ham (2-2), l'Antwerp assomée par le Fenerbahçe (0-3)
©BELGA

La Gantoise reste en tête du groupe B après son partage

La Gantoise n'a pas réussi à assurer d'ores et déjà sa qualification pour les huitièmes de finale de la Conférence League de football, jeudi en début de soirée. Elle devait pour cela battre le Partizan Belgrade en match comptant pour la 4e journée de la phase de groupes. Les deux équipes ont partagé les points 1-1 à la Ghelamco Arena. Un magnifique du but du Partizan signé Urosevic (66e) a été compensé par l'égalisation du remplaçant local Tissoudali (81e). Dans l'autre match du groupe, Flora Tallinn et Anorthosis Famagouste ont aussi partagé les points (2-2).

La Gantoise reste en tête du groupe B et a toutes les chances de finir première et donc d'accéder directement aux huitièmes de finale. Elle possède 10 points pour 7 au Partizan et 2 à Flora et Anorthosis à deux journées de la fin de cette phase initiale. Gand se déplace le 25 novembre à Chypre lors de la 5e journée. Gand a d'emblée voulu faire pencher la décision. Un superbe tir de Kums trouva le gardien Popovic à la bonne place (5e). Puis, Depoitre fut repris de justesse par Vujacic (7e) à l'entrée du rectangle. Castro-Montes pensa bien avoir réussi à marquer, mais il y avait hors-jeu (16e)

Le Partizan sortit ensuite la tête hors de l'eau et c'est Bolat qui devait se détendre sur un envoi de Pantic (21e). Le gardien des Buffalos était même sauvé par son poteau à la suite d'un coup franc à l'entrée du rectangle délivré par Natcho (28e).

La Gantoise s'offrit encore deux belles occasions abvant la pause par l'entremise de Odjidja (33e) et une reprise de la tête non cadrée de Depoitre (39e).

La seconde période s'avéra plus animée encore, chaque équipe cherchant l'ouverture à tour de rôle. Ainsi, à la 55e minute, après deux essais de Jojic, c'est Castro-Montes qui alertait de l'autre côté du terrain Popovic dans la même minute.

C'est finalement le Partizan qui fut récompensé d'une frappe enroulée magistrale d'Urosevic, l'ancien d'OHL, qui finissait dans la lucarne. Bolat concédait son premier but de la compétition (66e, 0-1).

Vanhaezebrouck procéda alors à trois changements à la 71e minute: Tissadouli, Chakvetadze et De Sart remplaçaient Bezus, Odjidja et Owusu. Une réussite. Sur un centre milimétré de Chakvetadze, Tissadouli égalisait dix minutes plus tard (81e, 1-1).

Les Gantois en voulaient davantage. Face à des Serbes repliés dans leur moitié de terrain, ils procédaient par de rapides combinaisons à l'entrée du rectangle et Tissadouli fut bien près de marquer un autre but (82e). Plus rien ne fut marqué. Ce partage fait bien entendu davantage les affaires des Gantois que des Belgradois dans la course à la première place.

Genk reste deuxième derrière West Ham, en attendant l'autre résultat de la poule

Genk a partagé l'enjeu 2-2 face à West Ham lors de la 4e journée du groupe H de l'Europa League de football. Joseph Paintsil (5e) a ouvert la marque pour les Limbourgeois, Mohamed Said Benrahma (59e, 82e) a porté les Hammers au commandement mais un autogoal de Thomas Soucek (88e) a remis les deux équipes à égalité. Au classement, West Ham reste en tête avec 10 points tandis que Genk (4 points) prend provisoirement la deuxième place en attendant le résultat de Dinamo Zagreb- Rapid Vienne, qui ont trois points chacun et qui jouent à 21 heures. Comme contre Zulte Waregem, John van den Brom a laissé Théo Bongonda sur le banc, lui préférant Paintsil. Un bon choix puisque, sur passe de Junya Ito, le Ghanéen a infligé le premier goal dans cette compétition aux Hammers (5e, 1-0). Un démarrage en trombe pour des Racingmen, qui se sont montrés dangereux sur les phases arrêtées. Mais Alphonse Aréola ne s'est pas laissé surprendre par les reprises de la tête consécutives de Bryan Heynen et de Paul Onuachu (9e). Sur une accélération de Paintsil, Ito a également gracié le gardien français en tirant à côté alors qu'il était bien placé (20e).

Les Limbourgoies l'ont également échappé belle sur un coup franc d'Aaron Cresswell en direction de Craig Dawson dont le coup de tête a été détourné au-dessus de son but par Maarten Vandevoordt (22e). Le gardien limbourgeois a encore eu plus chaud quand il a été surpris par une frappe de Michail Antonio mais Patrik Hrosovsky est arrivé à temps pour sortir le ballon sur la ligne (43e).

S'ils ont mieux commencé la deuxième mi-temps que la première, les Hammers ne se sont pas montrés plus précis à l'image d'Antonio, qui est passé sous un centre de Cresswell et de Vladimir Coufal, qui a manqué son tir (48e). Ces actions ont incité David Moyes à donner un visage plus offensif à son équipe: le coach écossais a effectué trois changements d'un coup en lançant notamment un milieu de terrain, Pablo Formals, pour un défenseur, Arthur Masuaku (58e). La manoeuvre a directement porté ses fruits puisque sur un service de Coufal, Benrahma a placé le ballon entre les jambes Vandevoordt (59e, 1-1).

Genk, qui n'a plus jamais retrouvé le niveau de la première mi-temps, a reçu plusieurs avertissements par Coufal (69e) et Dawson (73e) avant que Benrahma ne frappe à nouveau. Après avoir effacé Mujaid Sadick, l'Algérien a poussé le ballon au fond à nouveau entre les jambes de Vandevoordt (82e, 1-2). Les jeux n'étaient pas faits car sur un centre d'Ángelo Preciado à peine monté au jeu (87e), Soucek a mis le ballon dans son but sur un centre destiné à Onuachu (88e, 2-2).

L'Antwerp assommé par Fenerbahçe en une demi-heure (0-3)

L'Antwerp a subi une nouvelle défaite, la troisième de la compétition, 0-3 face à Fenerbahçe jeudi lors de la quatrième journée du groupe D de l'Europa League. Les Turcs avaient déjà fait le trou à la demi-heure par Hakan Yandas (8e), Max Meyer (18e) et Mergim Berisha (29e). Avec un seul point, les Anversois sont derniers. Plus tôt dans la soirée, Francfort (10 points) a consolidé sa première place en allant s'imposer à 1-2 à l'Olympiakos (6 points, 2e). Fenerbahçe (5 points) occupe la 3e position et revient dans la course à la qualification Alors qu'il comptait arracher sa première victoire face à Fenerbahçe, qui restait sur trois défaites en championnat, l'Antwerp s'est directement pris un coup sur la tête. Bien servi par ?rfan Kahveci, Yandas a profité de l'espace dont il bénéficiait pour frapper juste à la limite des seize mètres (8e, 0-1). C'était le début du drame pour l'Antwerp qui allait payer cher une perte de balle au milieu de terrain: en deux passes, Berisha et Meyer ont creusé l'écart (18e, 0-2). Fenerbahçe ne laissait pas apparaître les signes d'une équipe en crise et Berisha, qui avait vu Jean Butez sortir une de ses volées (19e), a réservé une nouvelle déception aux Anversois (29e, 0-3). En confiance, Fenerbahçe a encore mis à mal la défense anversoise mais Bright Osayi-Samuel(42e) et Ferdi Kadioglu (45e) se sont montrés moins efficaces que leurs équipiers.

Au repos, Brian Priske a décidé d'aligner une défense à trois et a sorti Alhassan Yusuf pour Dorian Dessoleil (46e). Face à une équipe turque, qui gérait sa confortable avance, l'Antwerp a bien tenté d'accélérer le rythme mais l'éclair pour relancer le match n'est pas arrivé. Au contraire, sur une nouvelle perte de balle au milieu, Berisha a servi Diego Rossi, qui a tiré sur le poteau (65e). Avec un Antwerp bien pâle et au bord de l'élimination en Europa League, la deuxième mi-temps s'est tirée en longueur dans un stade du Bosuil déserté.