Moment très confus entre Walker et un journaliste avant le match face à Bruges : "Mendy il joue à City?"

Moment très confus en conférence de presse avant la victoire de Manchester City face à Bruges où Kyle Walker a été surpris par la question posée par un journaliste irlandais présent dans l'assemblée.

Moment très confus entre Walker et un journaliste avant le match face à Bruges : "Mendy il joue à City?"
©AP
La Rédaction

L'international anglais de Manchester City, Kyle Walker, répondait à diverses questions devant la presse à la veille du match face à Bruges, jusqu'à l'arrivée d'un journaliste irlandais dans le question-réponse avec le joueur des Citizens. Un moment surprenant auquel Kyle Walker ne comprenait rien... Et ça se comprend !

"Je me demandais ce que cela vous faisait d’être en concurrence (à Manchester City) au poste d’arrière droit avec Bernard Mendy. J’ai entendu dire qu’il avait du caractère ?", demande le journaliste.

Kyle Walker paraît perdu au fil de la question et se retourne vers son responsable presse en lui demandant "Qui ça? Mendy ?"

Le journaliste irlandais repose alors sa question : "Je voulais savoir à quel point Bernard Mendy était un concurrent sérieux pour vous au poste d'arrière droit ? Est-ce qu'il vous pousse dans vos retranchements ? Apparemment, c'est un sacré personnage". Et Walker ne comprend toujours pas. "Mendy, il joue au PSG ?", répond le latéral droit. L'attaché de presse prévient alors le journaliste qu'il se trompe de nom et que personne ne comprend de qui il parle. L'Irlandais persiste toutefois en évoquant "L'arrière droit Mendy". Walker demande alors au journaliste : "Mendy il joue à City?" "Oui" lui rétorque l'Irlandais. "Il y a un malentendu. On va s'arrêter là", conclut l'attaché de presse, aussi confus que Kyle Walker.

Il s’agit en fait d’une énorme confusion de la part de ce journaliste irlandais. Il a confondu Bernard Mendy, ancien joueur du PSG qui a pris sa retraite, et Benjamin Mendy. Ce dernier est le coéquipier de l'international anglais, mais il est placé en détention provisoire puisqu’il est accusé de quatre viols et d’une agression sexuelle. Le journaliste a ensuite reconnu son erreur sur Twitter.

Sur le même sujet