Philippe Clement se méfie des Rouches: "Contre le Standard, ça reste un clasico"

Philippe Clement se méfie de l’organisation liégeoise et de sa vitesse en reconversion.

Philippe Clement se méfie des Rouches: "Contre le Standard, ça reste un clasico"
©BELGA

Le duel peut paraître disproportionné entre Brugeois et Liégeois. Et pourtant, pas question pour Philippe Clement de prendre cette rencontre à la légère. Il se méfie de son adversaire, qui totalise tout de même dix points de moins au classement.

"Cela reste un clasico à mes yeux, a-t-il déclaré en conférence de presse. Un match historique et particulier pour les supporters également. Bien évidemment, c'est une rencontre au sommet."

La réception du Standard pourrait même s'avérer être piégeuse pour les Blauw en Zwart, qui seront privés de Lang, suspendu. "Je ne m'attends pas à ce qu'ils essaient de nous étouffer et de nous prendre à la gorge dès la première minute de jeu. Ce n'est pas le style de leur entraîneur, Luka Elsner. Les Liégeois ne vont pas tenter de garder le ballon, mais plutôt de miser sur une très bonne organisation, avec des reconversions offensives très rapides. Nous sommes bien conscients de leurs armes."

Programme chargé

L’autre préoccupation de Philippe Clement, c’est le calendrier. De Ketelaere, Lang, Vanaken et Mignolet sont repris en équipe nationale.

"D'un côté, j'espère qu'ils vont acquérir de l'expérience (surtout pour Lang et De Ketelaere). Je suis impatient de les voir jouer la première rencontre. Mais j'espère aussi qu'ils prendront en compte notre programme. Entre la deuxième rencontre du mardi et notre déplacement à Malines vendredi, il y a très peu de temps. L'idéal, ce serait qu'ils n'aient pas trop de minutes dans les jambes le mardi…"

La qualification des Diables pourrait déjà être acquise samedi. Martinez prendra-t-il en compte la demande de Philippe Clement ? Pas certain.