Luka Elsner content de ses joueurs face à Bruges: “On a su créer des situations favorables”

Luka Elsner a voulu chercher dans son équipe, plutôt que dans les erreurs de Mignolet, les raisons du partage.

Luka Elsner content de ses joueurs face à Bruges: “On a su créer des situations favorables”
©BELGA
Bleus Frédéric

Luka Elsner n'a pas encore perdu à la tête du Standard. Il n'a pas encore gagné non plus, et l'entraîneur glissait : "J'aurais préféré perdre un match et en gagner trois." Son équipe a été proche de la défaite, dimanche à Bruges, mais elle a su se remettre à l'endroit, dans un stade où cela n'arrive pas souvent.

Et à entendre Elsner, ce n'est pas uniquement grâce à Simon Mignolet. "C'est un peu dur et réducteur (d'expliquer le partage à la suite des deux erreurs du gardien)", a-t-il commenté. "On a su se créer des situations favorables pour marquer les buts. Si Mignolet n'était pas sorti, Aron (Dönnum) aurait été en situation d'un contre un, sur le premier. Sur le deuxième, on profite d'un ballon en profondeur qui met l'équipe adverse en difficulté."

C'est un point utile qu'ont donc pris les Liégeois dans la Venise du Nord, et le technicien a apprécié la mentalité de son équipe. "C'était un défi important de revenir après avoir été mené 2-0. Le groupe a montré qu'il y avait un état d'esprit qui se créait, et cela peut entraîner une dynamique positive."

Interrogé sur l'idée du match référence, il la validait, pour les aspects mental et physique. "On progresse, physiquement, et on a vu des joueurs qui sont allés au bout d'eux-mêmes", a commenté Elsner, qui regrettait presque un manque de lucidité, en fin de match, pour faire basculer la rencontre du bon côté.

Mais il a su se contenter de ce point. Il regrettait, en revanche, les buts concédés et le manque de justesse technique, sur certaines situations. "On ne doit pas dépendre des événements", pointait-il. "On s'est mis nous-mêmes en difficulté, et on doit être plus acteur dès la première minute."

Sur le plan technique, il disait : "On a su profiter de notre jeu en profondeur, et c'est intéressant pour la suite." Il glissait aussi, au sujet de la deuxième période : "On n'a pas concédé trop d'occasions, et on a été globalement serein." Il reste à transformer cette sérénité en efficacité, pour que Luka Elsner gagne enfin, en championnat, à la tête du Standard.