Axel Witsel a encore de l'ambition avec les Diables: "Je ne pense pas à arrêter après le Mondial au Qatar”

Axel Witsel veut encadrer la nouvelle génération pour quelques années encore.

"Je ne vais pas parler des vieux mais des joueurs d'expérience".Cette phrase, sortie de la bouche d'Axel Witsel lors de la conférence de presse d'avant-match, ce lundi soir, à Cardiff, peut paraître anodine. Mais elle est pourtant lourde de sous-entendus. Oui, Axel Witsel (32 ans) fera partie des joueurs épargnés en mars prochain, lors du camp réservé aux joueurs de moins de 50 sélections. Mais non, il ne pense pas à la fin de sa carrière internationale.

"On parle parfois du Mondial au Qatar comme de notre dernier grand tournoi avec la génération actuelle mais… le prochain Euro est en Allemagne", sourit le médian. "Et si je me sens encore bien, pourquoi pas le disputer ? Il faudra voir comment je me sens, mais dans ma tête, je ne me dis pas que ce sera le Qatar et puis terminé."

Ce sont les propos d’un garçon qui a encore de l’ambition. Et qui ne peut cacher sa motivation, même avant un match pour du beurre.

"Pour nous, c'est le premier match de préparation pour la Coupe du monde dans un an", affirme-t-il avec détermination. "On sait que des jeunes vont recevoir leur chance et ils ont tous le niveau pour être lancés dans le grand bain. Quand je vois la progression d'un joueur comme Sambi, c'est positif. Et si je peux l'encadrer, le conseiller, je le fais avec plaisir. On sent vraiment un vent de fraîcheur dans l'équipe, avec des jeunes qui blaguent un peu sur les plus âgés, dans le bon sens. On a vraiment un bon mix. Un bon groupe."

Un groupe composé de joueurs qui ont faim. Qu’ils soient jeunes ou anciens.

Sur le même sujet