Contre les Diables, le pays de Galles veut assurer sa 2e place, Bale ne commencera pas la rencontre

Le pays de Galles sera le dernier adversaire des Diables Rouges en qualification au Mondial 2022, mardi, à Cardiff (19h45 locale, 20h45 heure belge). Face à des Belges déjà qualifiés, l'enjeu pour les Gallois sera d'assurer la deuxième place du groupe, qu'ils occupent actuellement avec 3 points d'avance sur la République tchèque.

Contre les Diables, le pays de Galles veut assurer sa 2e place, Bale ne commencera pas la rencontre
©AFP
Belga

"Nous la méritons", a déclaré lundi en conférence de presse le sélectionneur Rob Page, qui a également confirmé que Gareth Bale ne commencera pas la rencontre face aux Diables Rouges. Le pays de Galles et la République tchèque sont assurés de disputer les barrages en raison de leurs résultats en Ligue des Nations. En effet, les deux équipes ont gagné leur groupe dans la Ligue B et se trouvent ainsi en ordre utile pour décrocher l'une des deux places de barragistes accordées via cette autre compétition de l'UEFA. Mais dans ce cas, le risque serait de rencontrer une grosse équipe qui n'aurait pas réussir à se qualifier directement pour le Qatar, comme le Portugal. "Nous avons obtenu de bons résultats jusqu'ici. Nous sommes assurés d'être barragistes et sommes promus en Ligue A de la Ligue des Nations. C'est déjà une grande réussite. Nous devons à présent assurer cette deuxième place", a expliqué Page, qui prévient les Belges: "Nous jouerons pour gagner, même si un partage serait bon aussi."

Page a confirmé que Gareth Bale, sorti à la pause samedi contre la Biélaorussie pour son retour à la compétition après plus de deux mois d'absence, ne commencera pas le match contre les Diables Rouges. "Il n'a jamais été prévu qu'il commence demain. Le plan a toujours été de lui donner 45 minutes dans le premier match puis de le faire entrer dans le deuxième match et peut-être avoir un impact sur la rencontre." Le sélectionneur gallois attendra "la dernière minute" pour décider de l'implication ou non de son capitaine dans la rencontre.

Depuis leur défaite 3-1 en Belgique en ouverture des qualifications, les Dragons n'ont plus perdu, alignant quatre victoires et deux partages. Ils sont d'ailleurs invaincus depuis leur élimination en huitièmes de finale de l'Euro des œuvres du Danemark (4-0). "Nous avons prouvé que nous sommes une bonne équipe", estime Page. "Contre la Tchéquie (victoire 1-0 et partage 2-2), la deuxième mi-temps samedi contre le Belarus (victoire 5-1), l'été dernier contre la Turquie à l'Euro (victoire 2-0) avec une prestation presque parfaite... Le match de demain sera différent de celui de samedi, avec une attitude différente. Nous avons pris de la confiance samedi."