Mondial 2022: l'Italie renvoyée en barrages après un match nul en Irlande du Nord!

Surprise ce lundi soir lors des qualifications pour le Mondial au Qatar.

Mondial 2022: l'Italie renvoyée en barrages après un match nul en Irlande du Nord!
©AFP
Belga/AFP

L'Italie, tenue en échec lundi soir à Belfast contre l'Irlande du Nord (0-0), devra passer par les barrages si elle veut atteindre le Mondial 2022 au Qatar. En effet, concomitamment, la Suisse s'est imposée 4-0 contre la Bulgarie afin de terminer première du groupe C et de valider son ticker pour la grand-messe du football. Les Azzurri, champions d'Europe, étaient à égalité de points avec la Nati avant cette ultime journée. La Nazionale possédait même l'avantage à la différence de buts (+11 contre +9) mais elle s'est cassée les dents contre le bloc nord-irlandais alors que la Suisse a déroulé en seconde mi-temps à Lucerne grâce à Okafor (48e), Vargas (57e), Itten (72e) et Freuler (90e+1).

Privée de son meilleur buteur en activité Ciro Immobile, blessé, l'Italie a rendu une copie offensive très brouillonne trois jours après son partage contre la Suisse à Rome (1-1).

L'Italie devra donc passer par d'incertains barrages en mars prochain pour rejoindre le Qatar si elle veut effacer le souvenir traumatisant de 2018 et sa non qualification pour le Mondial russe, 60 ans après, déjà, un faux pas à Belfast en 1958.

L'Angleterre valide son ticket en écrasant Saint-Marin (10-0)

Le suspense était déjà largement éventé, mais l'Angleterre n'a pas fait dans la demi-mesure pour assurer son billet pour le Mondial-2022 au Qatar, lundi, en écrasant Saint-Marin (10-0), avec un quadruplé de Harry Kane.

Intraitables dans les éliminatoires, comme à leur habitude, les Three Lions finissent en tête du groupe I, devant la Pologne, avec 26 points sur 30 possibles en n'ayant concédé que deux nuls pour huit succès.

Ils ont surtout inscrit la bagatelle de 39 buts en 10 rencontres, n'en concédant que 3.

Gareth Southgate avait largement fait tourner, offrant à deux joueurs d'Arsenal, le gardien Aaron Ramsdale et le milieu Emile Smith-Rowe leur première titularisation, avant de lancer dans le grand bain Conor Gallagher de Chelsea en seconde période.

Dès la 5e minute, Harry Maguire a ouvert le score de la tête, comme il l'avait fait il y a trois jours, à la 9e minute, contre l'Albanie (5-0).

Saint-Marin n'a pas été aidé par le sort, avec un but contre-son-camp de Filippo Fabbri (2-0, 15e), ni par l'arbitrage, intraitable sur les mains dans la surface qui ont offert à Harry Kane deux opportunités de marquer, qu'il n'a pas laissées filer (3-0, 27e, et 5-0, 39e).

Les deux autres buts du capitaine anglais, une reprise sur un service de Smith-Rowe qui fêtait sa première sélection (4-0, 31e) et un slalom trop facile dans la surface adverse (6-0, 42e), ne doivent rien à personne.

Son quadruplé, le premier pour un international anglais depuis Ian Wright, il y a 18 ans à deux jours près, déjà contre Saint-Marin (7-1), lui a fait améliorer encore quelques records au passage.

Il a consolidé ses rangs d'international anglais le plus prolifique sur une année calendaire avec 16 buts et en matches officiels, avec 43 réalisations.

Il n'est aussi plus qu'à 5 buts du record absolu de Wayne Rooney (53 buts).

En seconde période, Smith-Rome (7-0, 58e) s'est invité au tableau d'affichage, avant que Dante Rossi ne se fasse expulser pour ne rien arranger du côté de la 210e et dernière nation au classement Fifa.

Sans pitié, Tyrone Mings (8-0, 69e), Tammy Abraham (9-0, 78e) et Bukayo Saka (10-0, 79e) ont encore alourdi le score pour une victoire record depuis près de 50 ans.