Hans Vanaken déçu par la défaite face au PSG: "Pas acceptable d’encaisser autant"

Mignolet et Vanaken analysent la campagne des Brugeois en Ligue des champions.

Comment expliquer le changement de visage entre le Bruges des deux premières journées et celui des quatre suivantes ? "Le 4 sur 6 du début est un pas en avant pour le Club Bruges, avançait Simon Mignolet au micro de VTM. Mais nous avons proposé trop peu par la suite. Je pense que cela a aussi à voir avec la façon dont les adversaires nous voyaient. Ils nous ont pris au sérieux après le partage contre Paris et la victoire à Leipzig. On aurait pu penser que le PSG se reposerait sur ses lauriers et ferait tourner, ce mardi soir. Mais quand on voit comment ils ont commencé la partie, c'était loin d'être le cas. C'était le jour et la nuit par rapport à l'aller."

Mais n'est-ce pas aussi le niveau du FCB qui a baissé ? "Nous sommes très déçus par cette élimination vu nos débuts en Ligue des champions, ajoutait Hans Vanaken. Que ce soit en championnat ou en Europe, nous encaissons trop de buts, c'est un point que nous devons travailler. Ce n'est pas normal de devoir marquer deux, trois ou quatre fois pour pouvoir l'emporter. En tant que club de haut niveau, ce n'est pas acceptable."

Avec ces 20 buts encaissés en six journées, impossible d’accrocher la troisième place du groupe. Le Club Bruges avait passé l’hiver européen ces trois dernières saisons. La série prend fin.