Martinez: "Notre première mi-temps contre la France était une prestation qui pourrait permettre d'être champion du monde"

Le sélectionneur nuance toutefois: "En deuxième mi-temps, nous n'étions plus dans le contrôle".

La Rédaction

Roberto Martinez a accordé une longue interview à nos confrères de la RTBF. L'occasion d'évoquer 2022 et le prochain rassemblement de l'équipe nationale, en mars, mais aussi de revenir sur le Final Four de Nations League et la défaite contre la France. Lors de ce match, qui a vu les Diables s'incliner 2-3 après avoir mené 2-0 à la mi-temps, Roberto Martinez a vu une équipe à deux visages: "La première mi-temps contre la France a montré tout le travail effectué depuis cinq ans. Malheureusement, en deuxième mi-temps, ce n'était pas nous."

Et de reprendre: "Ce match contre la France était très serré. On peut rester très objectif en affirmant qu'on était sur le point de le gagner si notre dernier but n'avait pas été annulé ou si le penalty n'avait pas été accordé. Mais on doit aussi être correct en disant que notre première mi-temps peut être une mi-temps qui permet d'être champion du monde et que la deuxième mi-temps ne permet pas d'atteindre quoi que ce soit, car nous n'étions plus dans le contrôle."

Une analyse lucide, livrée avec tout le recul acquis ces dernières semaines, qui reflète plutôt bien ce qu'il s'est passé le 7 octobre dernier à Turin.

Et alors que de nombreux observateurs affirment que cette génération des Diables est sur le déclin, le sélectionneur apprécie une statistique en particulier: "En 2018, nous avions été incapables de marquer face à la France. Depuis, on a enchaîné 43 matches en marquant un but à chaque fois, c'est plus que n'importe quelle équipe et cela traduit bien notre style de jeu."

Et là où beaucoup sont inquiets face à la perspective d'un Mondial disputé en novembre et décembre, Martinez y voit une opportunité: "Si on regarde les préparations pour le Mondial et l'Euro, vous avez plus de temps mais les joueurs arrivent hors forme car ils ont eu pour la plupart une semaine de vacance juste avant de rejoindre l'équipe. Vous passez donc beaucoup de temps à remettre tout le monde au même niveau et à évacuer la fatigue mentale accumulée. En 2022, ce sera un camp beaucoup plus 'normal'. Il faudra quelques jours pour travailler tactiquement mais ce ne sera pas nécessaire de réactiver le groupe sur le plan physique."

Sur le même sujet