Vincent Kompany souligne l'importance de Refaelov: "Chaque équipe a besoin d’un Rafa"

Vincent Kompany sait qu’il devra compter sur un grand Refaelov face au Club Bruges.

Vincent Kompany souligne l'importance de Refaelov: "Chaque équipe a besoin d’un Rafa"
©BELGA

Sa femme espère qu’il sera applaudi. Philippe Clement aussi. Vincent Kompany veut, lui, que Lior Refaelov fasse la différence face au Club Bruges et que les applaudissements viennent des supporters anderlechtois derrière leur écran de télévision.

Le grand rendez-vous du week-end sera un grand test pour Anderlecht après sa série de cinq victoires d'affilée. "Et nous allons à Bruges pour gagner", a martelé Kompany. "Un point ne m'intéresse pas."

Pour se sortir du piège brugeois, Kompany aura besoin de son collectif mais surtout de son joueur clé : Lior Refaelov. À 35 ans, l’Israélien retrouve le niveau qui a fait de lui un cadre… au Club Bruges.

Il revient devant le public qui l'a acclamé durant sept ans mais sous la vareuse de l'éternel ennemi. "Il n'y a pas vraiment besoin de le préparer à cela. De ce que j'ai appris avec mon expérience de la pression de grands matchs. On ne doit pas commencer à se stresser à l'avance. Juste bien se préparer afin qu'en montant sur le terrain, aucun joueur n'ait le moindre doute. Nous aiderons Lior en équipe. Il ne sera pas seul face au Club. Il aura derrière lui un Anderlecht complet et en forme. Il doit juste savoir qu'il est apprécié et a un grand avenir chez nous."

Refaelov s'est posté en fer de lance de l'équipe. Ses stats sur les quatre derniers matchs de Pro League l'attestent : cinq buts. "Et certains, dans lesquels je n'ai aucun impact", sourit Kompany. "Parfois, tu peux mettre des choses en place et ce sont finalement les joueurs qui font la différence seuls. Le match se joue principalement dans les rectangles. Chaque équipe qui vise le haut du tableau a besoin des joueurs comme Refaelov qui peuvent faire la différence grâce à leur classe. Mais on n'a pas qu'un ou deux joueurs capables de cela."