Officiel : Philippe Clement rejoint Monaco, Alfred Schreuder est le nouvel entraîneur de Bruges

C'était un secret de polichinelle. C'est désormais officiel.

Officiel : Philippe Clement rejoint Monaco, Alfred Schreuder est le nouvel entraîneur de Bruges
©BELGA/AFP

Le Club de Bruges est parti en stage à Marbella, en Espagne, lundi, sans six joueurs testés positifs au coronavirus. Mais aussi sans son entraîneur, Philippe Clement, en route pour Monaco, où il va succéder à Niko Kovac, démis de ses fonctions la semaine dernière. Pour l’entraîneur belge, qui devrait signer un contrat de deux ans et demi avec l’AS Monaco, il s’agit clairement du plus grand défi de sa carrière. Clement, qui a signé un contrat à durée indéterminée en juin dernier avec les "Blauw en Zwart", est arrivé à Bruges en 2019 après avoir été champion de Belgique avec Genk. Il a, depuis lors, remporté deux nouveaux titres de champion de Belgique avec les "Gazelles".

Durant sa carrière de joueur, qui a débuté au Beerschot puis continué à Genk, Clement passe dix ans au Club de Bruges, de 1999 à 2009. Et c’est aussi à Bruges que l’ancien Diable rouge (qui a été sélectionné à 42 reprises entre 1998 et 2006) commence sa carrière de coach, comme entraîneur adjoint, en 2011.

Entraîneur principal intérimaire durant quelques matchs à la suite du licenciement de Georges Leekens en 2012, Philippe Clement quitte Bruges en 2017 pour devenir entraîneur principal à Waasland-Beveren. Mais, en décembre 2017, il signe, déjà, un contrat à durée indéterminée - ce qui est très rare dans le monde du football - à Genk, qu’il quitte deux ans plus tard pour signer son retour dans la Venise du Nord.

À Monaco, Clement remplacera le Croate Niko Kovac, arrivé en 2020 mais qui fait les frais des mauvais résultats de l’AS Monaco, sixième du championnat de France. Les dirigeants de Monaco ont été séduits, semble-t-il, par la personnalité de Philippe Clement, le jeu offensif qu’il prône et sa capacité à révéler et faire progresser de jeunes talents, dont Monaco ne manque pas.

Reste à convaincre des joueurs qui se sont déclarés "surpris" par l’éviction de leur coach et à résister à une pression sur le "Rocher" qui ne sera évidemment pas la même qu’à Bruges. Philippe Clement devra donc faire ses preuves à un niveau supérieur avant de devenir, peut-être un jour, l’entraîneur des Diables rouges, rôle pour lequel il semble taillé… mais qu’il ne souhaite pas endosser pour le moment.