"Loin d'être ce qu'il était" ou "Il reviendra": Eden Hazard, entre scepticisme et optimisme

Décisif en Coupe, Eden Hazard continue d'être cependant critiqué pour son rendement offensif.

"Loin d'être ce qu'il était" ou "Il reviendra": Eden Hazard, entre scepticisme et optimisme
©AFP

Ce mercredi, Eden Hazard était une nouvelle fois titulaire face à Alcoyano en Copa Del Rey. Une rencontre que le Real Madrid a gagnée dans la douleur (1-3) sans convaincre. À l'image du Diable rouge qui ne fait toujours pas l'unanimité. Comme l'explique AS dans son édition du jour. "Ce match a laissé Hazard sous le feu de la rampe. Le Belge ne s'est jamais imposé dans un match ou le Real avait besoin de lui", explique le quotidien.

"Une nouvelle fois, le Diable a laissé passer le train. Car son influence dans le jeu offensif est minime. Il ne tente pas sa chance et ne donne aucune passe dangereuse dans le dernier tiers. Bien sûr, on peut considérer qu'il a offert une passe décisive à Asensio. Mais cet assist semble trop généreux pour une simple offrande horizontale à la limite de la surface", ajoute le quotidien.

D'un point de vue statistique, le Diable rouge a offert quatre passes clés à ses partenaires et donné une passe décisive pour prendre l'avance (1-2). Un bilan plutôt satisfaisant. Mais il n'a effectué qu'un seul dribble lors de ses 78 minutes de jeu. On est bien loin du temps où Eden Hazard était considéré par l'observatoire du football (CIES) comme le meilleur dribbleur d'Europe avec 6,4 dribbles et 75% de réussite en 2018.

"Audacieux mais loin d'être le Eden que l'on connait"

Marca est quant à lui plus nuancé à propos de la prestation du capitaine des Diables rouges. "Hazard a joué une partie de sa rencontre à gauche, sa position favorite. Et il est, pour une énième fois, à la recherche de sa meilleure version", commencent nos confrères. "Il semble que, petit à petit, il devienne plus audacieux. Mais il continue à avoir de sérieux problèmes lorsqu'il s'agit de déborder son adversaire. Oui, il se déplace encore librement mais il est encore très loin d'être ce qu'il était."

Tout doucement, le Belge de 30 ans commence à manquer d'excuse. "Ce n'était peut-être pas le contexte le plus approprié. Une chose est certaine: on ne peut plus parler de problème de rythme. Il a accumulé beaucoup de minutes en quelques matchs ces derniers temps. Malgré cela, on voit très peu le Hazard d'avant le contact avec Thomas Meunier."

Des propos partagés par Lama, suiveur pour la Cadena Cope du Real Madrid: "Ce n'était pas un bon match. Dans ce type d'opposition, on voit des joueurs qui sont loin d'être titulaires et d'autres qui sont indispensables comme Militao ou Alaba. On voit aussi des joueurs qui ne sont pas en forme comme Marcelo et ceux qui souffrent d'un manque de minutes comme Mariano. On ne sait pas où classer Eden Hazard. Il n'a pas pris un bon départ lors de cette rencontre."

Un manque de confiance?

Le voyant souffrir à gauche, Carlo Ancelotti a tenté de replacer Hazard en tant que faux numéro neuf. Malgré tout, le résultat est mitigé. "Eden a beaucoup essayé. Que ce soit à gauche comme en tant que faux 9. Clairement, des joueurs comme lui et Rodrygo, des joueurs d'une qualité technique supérieure, ont souffert aujourd'hui. Plus que les autres"

L'Italien a également été interrogé sur le prétendu manque de confiance de son numéro 7. "J'espère voir un Hazard en confiance bientôt", a-t-il ajouté. Avant d'être optimiste: "Il doit avoir plus de confiance en lui car il a toutes les qualités qu'il faut pour réaliser des actions. Petit à petit, je pense qu'il reviendra. Il passe des étapes importantes et c'est bien de faire ce qu'il fait. Car il est dans un meilleur état physique que les mois précédents. J'espère donc qu'il pourra revenir à son meilleur niveau."

Comme depuis son arrivée, Eden Hazard divise entre les sceptiques et les enthousiastes. Pour les Diables rouges, ce serait une bonne nouvelle que la vérité penche du côté des seconds.

Sur le même sujet