Avec un grand Courtois mais sans Hazard, le Real s'offre le Barça et jouera la finale de la Supercoupe! (2-3)

Thibaut Courtois a disputé toute la partie et a multiplié les grands arrêts. Par contre Eden Hazard s'est échauffé mais n'est jamais monté au jeu.

Avec un grand Courtois mais sans Hazard, le Real s'offre le Barça et jouera la finale de la Supercoupe! (2-3)
©Belga

Le Real Madrid, vice-champion, a remporté 2-3 après prolongations (2-2 après 90 minutes) la première demi-finale de la Supercoupe d'Espagne au détriment du FC Barcelone, mercredi au stade Roi-Abdallah à Riyad, en Arabie saoudite. Les Merengues affronteront en finale le vainqueur du duel entre l'Atlético de Madrid, champion en titre, et l'Athletic Bilbao, finaliste de la Coupe, prévu jeudi (20 heures). Au Barça, vainqueur de la Coupe, Xavi a donné ses premières minutes de jeu à Ferran Torres transféré de Manchester City. Au Real, Thibaut Courtois était dans le but tandis qu'Eden Hazard est resté sur le banc. Le premier tir cadré de ce Clasico a été pour Vinicius, qui gêné par Ronald Araujo, a tiré sur Marc-Andre Ter Stegen (12e). Par contre, sur une récupération de Karim Benzema, le Brésilien a inscrit son 15e but de la saison toutes compétitions confondues (25e, 0-1). Paradoxalement, le Real a souffert après avoir ouvert le score et le Barça a multiplié les occasions avant que Luuk De Jong n'égalise (42e, 1-1).

À la reprise, le Barça a continué à faire tourner le ballon dans le camp adverse, sans se montrer fort tranchant offensivement. Le Real n'était pas démobilisé et Benzema lui a redonné l'avance lorsqu'il a reçu le ballon aux six mètres sur un centre de Dani Carvajal dévié par Ter Stegen (72e, 1-2). Cependant, Ansu Fati a surgi sur corner pour battre Courtois de la tête (83e, 2-2). Sur un contre fulgurant, les Madrilènes ont repris une nouvelle fois l'avance par Federico Valverde, sur un centre à ras de terre de Rodrygo (98e, 2-3).

Les Catalans ne reviendront plus à la marque notamment parce que Courtois s'est montré impeccable en repoussant coup sur coup une frappe avec rebond de Sergio Busquets et un tir puissant d'Ousmane Dembélé (101e).

Sur le même sujet