"Que ça doit être frustrant pour lui": Lukaku n'est pas mis dans les bonnes dispositions par Tuchel, la preuve en chiffres

Le Lukaku de Chelsea n'a plus rien à voir avec celui de l'Inter Milan. Au delà de son simple rendement, toutes les statistiques le prouvent. Analyse.

"Que ça doit être frustrant pour lui": Lukaku n'est pas mis dans les bonnes dispositions par Tuchel, la preuve en chiffres
©D.R.
Ce mardi, contre Brighton, Romelu Lukaku a fêté sa 10e titularisation en Premier League depuis son retour à Chelsea. Avec, pour résultat, un nul décevant et une note personnelle de 5/10 dans la plupart des médias britanniques. En bernes depuis son retour à Londres, ses statistiques semblent confirmer que le Diable n'est pas (encore ?) épanoui chez les Blues. Mais poussons l'analyse un peu plus loin en comparant le Lukaku de l'Inter et celui de Chelsea.

Les statistiques ci-dessous, fournies par Wyscout, concernent uniquement les matches de Premier League 2021-2022 (10 titularisations et 5 montées au jeu) et de la Serie A 2020-2021 (32 titularisations, 4 montées au jeu). Elles mettent en lumière les rôles très différents du Lukaku qui semble frustré sous Tuchel et de celui qui prenait son pied sous Conte.


Deux fois moins dangereux avec Chelsea

Big Rom est beaucoup moins dangereux à Chelsea qu'il ne l'était à l'Inter. Le Diable en est actuellement à 0,34 "expected goal" par 90 minutes avec les Blues, alors qu'il en totalisait 0,68 (deux fois plus) avec les Nerazzurri. Cela se traduit de façon proportionnelle dans les chiffres puisqu'il marque toutes les 220 minutes avec Chelsea alors qu'il inscrivait un but toutes les 128 minutes avec l'Inter. Si l'on ajoute les assists au calcul, Lukaku est décisif toutes les 183 minutes outre-Manche alors qu'il l'était toutes les 93 minutes avec les Lombards.

Sous Tuchel, le Diable ne touche que 3,76 ballons dans la surface adverse en 90 minutes, alors qu'il en recevait 5,69 sous Conte. Une autre statistique qui explique sa baisse de régime.


Beaucoup plus "joueur" à l'Inter

Paradoxalement, Lukaku évoluait pourtant plus loin du but à l'Inter. Il décrochait...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet