"Lukaku est le plus grand défi de Thomas Tuchel": Romelu serait-il en manque de confiance sous l'Allemand ?

De l'abnégation. Beaucoup de travail. Mais toujours pas de but pour Romelu Lukaku.

"Lukaku est le plus grand défi de Thomas Tuchel": Romelu serait-il en manque de confiance sous l'Allemand ?
©AFP

Placé sur le front de l'attaque par Thomas Tuchel, Big Rom' n'a pas démérité ce week-end contre les Spurs. Mais il a soit pêché par maladresse soit sur un bon Lloris lors de la victoire des Blues dans le derby londonien.

Inefficace depuis trois rencontres avec son club en Premier League, il n'a trouvé le chemin des filets qu'une seule fois depuis son retour après son interview polémique. Et ce face à une D5 en FA Cup. Un bilan bien maigre. Pas de quoi alarmer l'entraîneur allemand cependant qui a loué l'attitude du Diable en conférence de presse. "Il a réalisé une très bonne performance au niveau collectif. Il a été fiable et y a mis beaucoup d'énergie", a-t-il commencé. "Il a joué à l'image de l'équipe. J'ai l'impression que nous travaillons vraiment dur quand nous n'avons pas le ballon et parfois nous ne sommes pas assez en confiance ou sereins quand on arrive dans le rectangle opposé… Mais l'effort est une prérogative chez nous, un standard. Et Romelu a tout donné en termes de travail pour l'équipe", a-t-il conclu.

"Lukaku est le plus grand défi de Thomas Tüchel"

Si Lukaku garde les faveurs de son coach, d'autres consultants n'ont pas la même analyse. Selon eux, on n’a pas encore retrouvé le Romelu Lukaku de l'Inter Milan. Mais il y a eu au moins un changement notable contre les Spurs: Lukaku n'était plus isolé. Contre Brighton en semaine, c'était criant. Big Rom' était sevré de ballon exploitable. Cette fois-ci, il aurait pu faire trembler les filets à plusieurs reprises. Surtout en première période.

Sur Sky Sports, Jamie Redknapp était présent sur le plateau. Selon l'ancien coach de Tottenham, l'attaquant n'est pas au mieux de sa forme mentale. "Lukaku est le plus grand défi de Tuchel", a estimé l'Anglais de 74 ans. "Le Belge doit être une priorité de l'Allemand. Lorsque je le regarde aujourd'hui (NDLR ce dimanche), il y a des moments où l'attaquant manque de confiance. Cette conviction qui permet aux joueurs de marquer des buts."

Malgré ce déficit, tout n'est pas à jeter non plus selon le coach actuel de Bournemouth. "Plusieurs fois dans la rencontre, il a coincé Sanchez. C'est ce que nous attendons de ce type de joueurs et ce que nous voulons voir de lui. Mais il est clairement à la recherche d'un but. Même si ses deux occasions sont sur son mauvais pied, il peut faire mieux. Lorsque vous coûtez 90 millions de livres, vous devez terminer ce genre d'action." Avec cette déclaration, Redknapp jette un pavé dans la mare: le prix du transfert pèserait trop fort dans la tête du Diable? Lorsqu'on connaît le gaillard, le doute ne fait plus partie de son vocabulaire depuis son aventure en Serie A.

Après la rencontre, un autre homme s'est penché sur la question en la personne de Paolo Di Canio. Le fantasque attaquant, devenu consultant pour Sky Italia, n'a jamais porté Big Rom' dans son coeur. "Aujourd'hui, il est impossible d'imaginer qu'un club payerait 100 millions d'euros pour le recruter", a-t-il commencé. Avec 8 buts en 24 apparitions toutes compétitions confondues, les dirigeants de Chelsea attendaient certainement plus. Mais la saison sera encore longue. "Rien ne l'empêche cependant de renverser la situation", précise l'Italien.

"Il n'a pas l'air à 100% de sa forme"

Présent aux côtés de Redknapp, Jimmy Floyd Hasselbaink a surtout été interpellé par la fatigue de Lukaku. "Peut-être qu'il n'est pas encore à 100%", a commencé l'ancien attaquant de Chelsea. "Mais il ne fait pas assez de mouvement pour se débarrasser de ses adversaires. Il se contente de faire un appel et c'est tout. Les très bons neuf en font deux ou trois pour se libérer du marquage. Il ne le fait pas assez. Il a besoin d'un but pour se relever et faire taire tous les sceptiques."

Pour le Néerlandais, Romelu a besoin de travailler sa condition physique. "Ce n'est pas de la faute de Tuchel mais la sienne. Nous analysons sa performance et son manque de forme coïncide avec ce que nous ressentons. Il doit faire plus de course sans ballon. Personnellement, je le ferai jouer à chaque match car il a besoin de buts pour se libérer et se sentir mieux."

Tous les observateurs sont unanimes: Big Rom' doit continuer à jouer. Car ils sont persuadés d'une chose: lorsqu'il retrouvera la confiance et ses jambes, il deviendra un atout inestimable pour le groupe. Espérons juste pour lui que ce retour en forme n'interviendra pas trop tard.